Extrait "vie passée"

Discutez ici de tout sujet en rapport avec l'art ayant pour thème le furry (NON adulte), ou ce qui peut-être utile pour les artistes dans le furry.
Art est entendu dans le sens large, cela peut-etre des dessins, fursuits, musiques...
Cela peut varier du partage avec les autres de vos trouvailles, creations, questions techniques, etc..

Modérateurs: modérateurs, admins

Extrait "vie passée"

Messagede ithildrin » 22 Sep 2008, 19:17

[bonne lecture pour cet extrait]


- Nous devrions disposer de renforts supplémentaires le mois prochains, Sire, dit un général.
- Ils arriveront trop tard, fit le souverain. J'envisage de combattre leurs forces avant qu'ils ne soient trop proches de nos provinces. Général Dorius, avez-vous des nouvelles du détachement de reconnaissance ?
- Non, Sire, répondit ce dernier. J'attends ses nouvelles depuis hier.
- Si je n'ai pas ces renseignements, je ne saurai quelles sont leurs véritables forces.
- Je peux en envoyer une autre...
- Non, coupa le roi. Ne gaspillons pas de vie inutilement.
- Sire, appela timidement la sentinelle après avoir repoussé légèrement la porte de l'entrée. Un commandant désirerait se présenter
- Faites-le entrer.
Trumoïc entra et posa un genou à terre.
Argenthys était attachée juste devant le petit bâtiment et observa la scène par la porte rester entrouverte. Elle ne prêta aucune attention aux autres soldats qui l'admirait. Elle, elle fixait le roi.
- Sire, fit le commandant respectueusement, je suis le commandant Trumoïc. Je viens à vous suites aux ordres que vous avez donnés à travers le royaume. J'arrive tout droit des terres du Baron Frekor avec une quinzaine d'hommes et du matériel. Et c'est avec dévouement que je vous les apporte.
La dragonne eut un sentiment de respect envers son cavalier. C'était la première fois qu'elle voyait un humain s'aguenouiller devant un autre et parler si humblement. La personne qu'il nommait "sire" devait être une sorte de chef suprême. Elle le regarda de bas en haut.
De forte carrure, il approchait de la cinquantaine. Il était vêtu d'une légère armure d'écailles grisée et patinée par endroit. Une chevelure mi-poivre mi-sel tombait généreusement sur ses épaules. Malgré les rides qui marquait son visage, il émanait de lui une prestance impérial. Il était entouré de cinq généraux. Rien quand les voyant, Argenthys ressentit en eux un certain orgueil. Sans doute dans la façon dont ils se tenaient
- Levez-vous, commandant, ordonna le souverain.
Trumoïc se releva et garda la tête légèrement incliné vers le bas.
- J'attendais des renforts plus importants, masi pas si tôt. Malgré cela, ce que vous me dites me réchauffe le coeur.
- Si vous me le permettez Sire, j'aimerais me retirer pour rejoindre mes hommes.
Le roi se frotta le menton.
- J'aimerai vous parlez seul à seul .
- Sire ! s'offusqua un de ces généraux.
- Suffit ! C'est ma décision. Et je serai me défendre en cas de problèmes. Dehors !
Trumoïc vit les cinq généraux sortir un par un. Deux lui jetèrent un regard noir en passant près de lui. Il se demandait bien pourquoi le roi voulait discuter en privé avec lui.
- Commandant, j'ai entendu parler de votre arrivée au galop dans le camp.
- Sire...balbuta confusément Trumoïc
- Allons, Je connais les humeurs de jeunesse. Sans doute une petite course avec l'un de vos amis ?
- Exact Sire.
- Passons ce détail. Je voulais vous parler en privé, car j'ai besoin d'un homme pour commander une de mes unités de combats. Le précédent commandant est parti avec le détachement de reconnaissance pour évaluer les forces ennemis. Je ne porte plus d'espoir sur son retour. Et comme je vous ai vu galoper sur votre monture, je me suis dit qu'une unité de cavalerie vous ferez plaisir.
- Sire...je ne peux...
- Accepter, fit le roi un sourire en coin. Commandant, j'ai appris à connaître la valeur d'un homme rien qu'en le regardant. Vous prendrez le commandement de la deuxième aile de cavalerie.
- Merci Sire, dit Trumoïc en s'inclinant.
Le roi sortit de sa bâtisse et s'approcha de la dragonne.
Argenthys qui avait écoutée, jugea bon de rester tranquille. Elle n'avait pas tout compris à leur discution, mais son cavalier avait du recevoir quelque chose d'important. Il ne fallait pas tout gâcher.
- Une bien magnifique bête que vous avez là, remarqua le souverain. Je n'avais jamais vu un dragon de cette couleur là auparavant.
Trumoïc avait suivi le roi en dehors de la bâtisse.
- C'est un dragon capturé, Sire.
- Elle me paraît bien docile, murmura-t-il. Peut-elle voler ? Cela pourrait avoir son importance dans les combats.
- Malheureusment non Sire. Ce Dragon a perdu cette faculté en se brisant l'aile.
- Dommage...Une unité de Dragons, volant dans les cieux auraient fait bonne impression à l'ennemi. Comme dans ces histoires pour enfants.
Le souverain soupira. Ce n'était que des histoires.
- Commandant, rendez-vous dans ma bâtisse de commandement demain soir pour recevoir les ordres. Dans deux jours nous affrontons l'armée de nos ennemis. Soyez prêts.
Puis le roi se retira. La porte se referma après son passage.
Trumoïc se réjouit. Il avait un commandement. Il pensait avoir une unité d'infanterie mais il avait eu bien mieux : Toute une aile ! Au moins cinq cents cavaliers sous ses ordres. Quelle aubaine.
- Ca doit être grâce à toi ! Dit Trumoïc en parlant joyeusement à Argenthys, à peine en bondissant. Il t'a remarqué et moi ensuite. Je t'embrasserai tiens.
Argenthys plissa les yeux de dégoût. Elle aurait voulu lui dire sa façon de penser mais se rétracta. Après tout, il avait de quoi être heureux. Elle, elle aurait voulu mieux savoir de quoi il s'en retournait. Mais elle le saurait bien assez tôt.
D'un coup, elle repensa à tout le chemin qu'elle avait parcourut depuis la mort de Byrioth. Cela lui paraissait si loin avec tout ce qu'elle avait vécu... Et pourtant, le sable du temps ne sait écoulé ausi vite qu'elle le pensait. Elle était devenu plus sage qu'avant. Est-ce que je suis en train de me ramollir ? Se dit-elle. Deviendrai-je un jour comme le dragon Vert ?
Non, elle attendait seulement son temps. Tu as en toi une grande force que tu ne peux imaginer. Viendra un jour où tu le découvriras. Tel était un des dernières paroles de Byrioth.
Trumoïc prit les rênes dans une main et rejoignit le convoi de chariot qui venait de faire son entrée.
Il voulait annoncer la bonne nouvelle et surtout, boire la bière qu'il avait gagné.

Elle avait du s'endormir à ce moment là, car les souvenirs s'arrêtaient. Où alors les évènements n'avaient pas été intéressant.
Que de choses passées en si peu de temps. Tellement de choses qui se sont produites.
Elle grimaçait. Elle se demandait si les dieux ne jouaient pas finalement avec sa vie. Elle leva son regard en direction de l'astre de la nuit. Sa lumière était toujours aussi chaleureuse à ses yeux. La lune n'avait toujours pas bougé parmi les étoiles. Cela devait être son imagination ou elle se trouvait hors du temps ? Peut-être le fait de se souvenir faisait passé une impression de temps plus rapide... A moins que la mort n'approche pour la saisir. Non elle ne s'approcherait pas tant qu'elle se serait tout rappelée...
Les souvenirs fluèrent de nouveau...


Les deux jours étaient passées avec rapidité. Argenthys ne les vit même pas.
L'aube se levait. Les soldats étaient agités. Ils étaient pressés d'en découdre. Nerveusement ils se préparèrent.
La dragonne n'avait pas revu ni le Dragon Vert ni Palern. Où étaient-ils passés ? Elle aurait voulu avoir de leur nouvelle. Au moins une dernière fois avant d'aller à la guerre. Elle tremblait rien que de penser à ce mot qui lui était encore inconnu. Mais elle avait déjà une idée de la définition, rien qu'en voyant les lances et les épées.
Le soleil avait dépassé l'horizon de toute sa rondeur rougeyante.
Les trompettes sonnèrent le rassemblements. Les généraux donnèrent leurs ordres, les commandants aboyèrent, les soldats se mettèrent en place.
Argenthys attendait toujours attachés près de la tente de son cavalier. Elle regardait les hommes en armes passer et repasser devant elle et se réunir à l'exterieur du camp. Derrière les tentes, un mur noire et mouvant s'était formé. La Dragonne n'en voyait même plus l'herbe de la prairie. Combien étaient-ils ?
Un bruissement de tissu attira son attention. Trumoïc venait de sortir de sa tente. Il portait une lourde armure de plaque rutilante. Une épée longue battait sa cuisse gauche et il tenait sous son bras son heaume orné d'un plumeau rouge vif.
- Palern, appela-t-il.
Argenthys frémissait de joie. Elle faillit crier de bonheur en le voyant accourir à l'appel.
- Me voila messire.
- Prépares moi le dragon rapidement et après retourne avec les chariots.
- Oui messire. Mais au lieu de rester, je pourrais vous accompagner au combat...
- Palern, soupira Trumoïc. Nous en avons déjà discuter. Tu es peut-être doué, mais tu es encore jeune et tu n'es pas encore préparé. Allez mon garçon.
Il s'en alla.
Palern baissa la tête et sortit de la tête tout un ensemble de grandes pièces d'armure. Et les amena une par une vers la Dragonne.
Argenthys attendit qu'il les ait toutes amenées vers elle avant de lui parler.
- Je m'inquiètais à ton sujet, lui dit-elle.
Entretemps Palern s'est assis par terre. Il avait enfin de pleurer.
- Je croyais qur tu aurais été ravie de me revoir, fit elle avec peine.
- Oh excuses-moi Argenthys, pleura Palern en se jetant à son cou. Je ne suis qu'un égoïste. Je n'ai pensé qu'aux combats que j'aurai pu faire auprès de Messire Trumoïc. Et de savoir que...
- Peut-être a-t-il raison de te laisser là. Au moins tu seras à l'abri.
- Tu as raison, fit Palern et se frottant les joues pour enlever les larmes. Mais je m'inquiète aussi pour toi. J'ai failli dire que tu n'étais pas prête toi aussi pour la guerre, mais il n'aurait rien voulu savoir.
- Il ne m'arrivera rien, le rassura-t-elle.
- Je ne voudrai pas te perdre...
- Je reviendrai en un seul morceau.
Elle lui avait fait un clin d'oeil e, espérant lui remonter le moral. Mais visiblement cela n'avait pas d'effet pour son ami.
Palern commençait à lui attacher des plaques d'acier aux formes très légèrement arrondies
- qu'est ce que c'est s'enquit la dragonne.
- C'est des pièces d'armures pour dragons. Elles sont pas à ta taille mais je vais les ajuster de façon à ce qu'elles ne te gênent pas. Ca te protégera beaucoup mieux. Par contre ce sera un peu plus lours à porter.
- Mes écailles me suffisent, objecta-t-elle.
- Pas contre des pointes de lances acérées ou des coups d'épée.
Argenthys soupira.
- Vous les humains vous ne semblez comprendre que la violence pour résoudre vos problèmes.
- Je te contredis pas, mais j'aimerais que tu cesses de bouger pour les derniers ajustements.
Argenthys s'immobilisa au maximum. Palern serra les dernières sangles et fit un pas en arrière pour observer son travail. Argenthys voyait qu'il avait toujours les yeux brillants. Il retenait ses sanglots. Il devait y avoir autre chose que le refus de Trumoïc.
- Tu es superbe avec cette armure.
Une cuirasse protégeait l'avant de son poitrail tout en éépousant l'avant de ses épaules. Quatre éléments supplémentaires se chevauchaient à partir de la base du cou.
- Quelle est l'utilité de cette guerre ? interrogea Argenthys après avoir essayé vainement de voir à quoi elle ressemblait.
Palern eut un moment d'hésitation.
- Elle sert à repousser nos ennemis qui s'apprêtent à nous envahir.
- Envahir ? Un terme bizarre.
- Il existe plusieurs raisons...
- Palern, cria au loin Trumoïc, coupant net les explications du jeune homme. Amène le dragon si il est prêt.
ithildrin
  Anthro
 
Messages: 9
Inscription: 21 Sep 2008, 20:20

Re: Extrait "vie passée"

Messagede dragoon » 22 Sep 2008, 19:33

huhu, le début est fort alléchant, ça me donne envie de connaitre la suite, y en a t-il une tiens??

en tout cas je ne vois pas beaucoup de ressemblance avec eragon, certes un ado et une Dragonne et une guerre..., mais l'ado futur héros de l'histoire avec des pouvoirs cacher ou autres choses c'est un peu la base actuel des héroic-fantasy, genre Potter ou même le chant de la belgariade,

en tout cas très joli travail j'aime beaucoup^^
Avatar de l’utilisateur
dragoon
Dragon  (corps noir et bleu avec quelques marques)   Anthro
 
Messages: 1008
Inscription: 28 Déc 2007, 22:15
Localisation: Belgique> Namur

Sur la Furmap: Dragoon

Fursuiter, sur la DB: Dragoon
Ecrivain
Rôliste

Re: Extrait "vie passée"

Messagede Dyak » 22 Sep 2008, 19:51

Héhé, c'est un bel extrait, mais ce n'est pas le début :wink: .
Je n'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que j'adore, mais ça, tu le sais déjà je pense.
Avatar de l’utilisateur
Dyak
Dragon  (Provencal le Gaulois)   Non Anthro
 
Messages: 292
Inscription: 15 Sep 2008, 11:21

Sur la Furmap: Dyak

Musicien

Re: Extrait "vie passée"

Messagede Zarksol » 22 Sep 2008, 21:23

Un petit extrais sur les 172 pages déjà existantes... De quoi mètre l'eau au museau! Et de quoi rappeler quelque souvenirs ^^
Je marche dans la nuit, mais la lune ne luit plus...
Je marche le jour, et la pluie pleure mes doutes...
Je marche dans l'ombre, et celle ci m'engloutis...
Je marche en public, celui ci se détourne...
Je marche seul...
Et je reste seul...
Avatar de l’utilisateur
Zarksol
Dragon  (Jeune adulte bleu nuit.)   Non Anthro
 
Messages: 27
Inscription: 09 Sep 2008, 00:50
Localisation: Lyon

Sur la Furmap: Zarksol

Re: Extrait "vie passée"

Messagede Karuno » 28 Mar 2009, 15:17

Fiou! Quand on voit la longueur du texte, on se dit qu'il va falloir s'accrocher.. Oui mais... ca en vaut la peine :)

Evidemment, ce n'est pas sans rappeler Eragon par moment. Et je trouve ca dommage. Pas pour le texte, mais parce que ces livres si populaires (seigneur des anneaux, eragon, harry potter) font de l'ombre aux fics et les commentaires "ouais, mais ca vaut pas tel ou tel livre" ou bien "t'as copié, vilain(e)" fusent...

On peut juste regretter l'absence d'intro et la coupure un peu seche.
En tout cas, accroches toi. et la suite viendra?
Une bonne lobotomie frontale complete. Ou une décollation. Avec ca, vous prendrez bien un petit peu de Loyde? Non? Sûr(e)? Savez vous que le Violay, c'est gay? Encore plus a travers un dispositif de polarisation angulaire :3

I'm going to the beach...
Avatar de l’utilisateur
Karuno
Dingo,kangourou  (tendances kangourou. Le kangourou est gris)
 
Messages: 177
Inscription: 27 Mar 2009, 22:09

Sur la Furmap: Karuno

Fursuiter
Musicien


Retourner vers Les Arts


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités