[FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Discutez ici de tout sujet en rapport avec l'art ayant pour thème le furry (NON adulte), ou ce qui peut-être utile pour les artistes dans le furry.
Art est entendu dans le sens large, cela peut-etre des dessins, fursuits, musiques...
Cela peut varier du partage avec les autres de vos trouvailles, creations, questions techniques, etc..

Modérateurs: modérateurs, admins

[FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 03 Mai 2017, 09:41

Allez je me lance dans une fanfiction (ca me trottait dans la tete depuis un certain temps) desolé si il y a des petites fautes c'est un premier jet :D

voila le premier chapitre :


MA RENCONTRE AVEC SMAUG

Chapitre 1 : En cage

Une cellule glaciale, humide, des murs épais de plusieurs mètres de larges ,des barreaux forgés par des elfes pour pouvoir enfermer des trolls des cavernes si besoin,
tout cela enfouit a plusieurs dizaines de mètres sous la structure centrale de la ville, une prison inextricable réservée pour les criminels les plus dangereux ou les
coupables de très haute trahison.
Elle fut également enchantée par de nombreux mages pour enfermer diverses créatures extrêmement nocives.
Dans cette cage sordide un homme se tenais agglutiné dans un coin, grelottant ayant uniquement son pantalon comme vêtement, son corps était meurtrit, de nombreux coups de fouets
était visibles sur son dos ainsi que sur son torse, il était d'une maigreur effrayante, ses quelques repas qui avaient êtes déposés dans sa cellule avaient êtes lancées dehors violement
de la bonne nourriture cependant, l'homme semblait vouloir se laisser mourir.

Remontons a la surface, nous nous trouvons en terre du milieu en l'an 2770 du troisième Age en plein cœur de la ville de Dale un ville extrêmement bien fortifiée, une vue imprenable
sur l'horizon et la montagne solitaire, aucun ennemi ne peux espérer se faufiler sans être aperçu des gardes maintiennent une vigilance constante a tour de rôle, de très puissantes balistes
sont accroches tout du long de la grande muraille encerclant la ville.

Dans sa cellule l'homme continuait a frissonner de plus en plus violement, il fermait ses poings convulsivement mais faiblement, toute sa musculature avait fondue au cours des deux derniers mois
ou il subissait un calvaire, il avait été détruit physiquement et son esprit ne tarderais pas a suivre.
Des bruits de pas se firent entendre, résonnants fortement dans le dédale de la forteresse souterraine de la ville, plusieurs grilles avaient êtes mises en place a intervalles régulier pour
éviter toutes tentative d'évasions, la prison était conçue de manière a ce qu'il soit impossible d'ouvrir les portes de l'intérieur même si elles n'étaient pas verrouillées, des pieux barbelés
étaient hérisses vers l'intérieur.
L'autre homme approcha Une grille, puis deux et enfin la troisième se ferma derrière lui, il s'arrêta enfin en face de la cellule et resta un long moment a observer le prisonnier, "humff" il souri
méchamment, "tu vois, ton petit jeu touche a sa fin !" continua t'il d'un ton glacial, "demain ton sera exécuté, et cela sera une bonne chose !, mais n'espère pas une mort rapide et sans douleur, après ce que tu a
fait, c'est toute sa famille qui va te hacher menu, je leur ai tous donné l'autorisation de participer ton l'exécution !, nous allons pas t'exécuter sur la grande place, je pensais a un endroit plus discret
comme..... sa chambre qu'en pense tu ? tu l'a visité tellement souvent !"
le prisonnier eu un sursaut puis se mis a sangloter, "vv....vous !" dit il faiblement les yeu emplits de rage.
"FERME LA !!!!!" rugit-il, "JE NE TE DONNE PAS L'AUTORISATION DE PARLER APRES TOUT CE QUE TU A FAIT !!!!, TU VA MOURIR ! SACHE LE !!! ET C'EST MOI QUI TE DONNERAIS LE COUP DE GRACE !!
"mmhpppp, fils de pp...." siffla le prisonnier, au point ou il en était il ne craignais plus la douleur qui ne se fit pas attendre, le garde ouvrit la cellule a la volée et le roua de coups
pendant plusieurs minutes "COMMENT OSE TU !??, MOI !!! M'INSULTER !!!!!!!!!, ESPECE DE DEGENERE !!", il continua a la battre pendant semblait il une éternité jusqu'à ce que le prisonnier perdit connaissance.

Le gardien sortit de la cellule la verrouillant a double tour et donna ses instructions a ses collègues au passage, "Il dépasse tout ce que j'ai pu voir comme entêtement, supprimez lui l'eau, ca lui fera
du bien et aussi la nourriture !" "oui sir !" répondit le garde docilement.

quelques heures plus tard :

Le prisonnier qui reprenait doucement conscience après s'être fait tabasser s'appelait Edgar, il regardait dans le vide essayant d'oublier la douleur qui irradiait son corps plus vive que jamais, il cligna
les yeux douloureusement sa paupière gauche était gercée suite a un mauvais coup dans le visage, il remua ses lèvres d'un mouvement imperceptible a cause de sa faiblesse "ffiils ....ddd pputt" souffla t'il incapable
d'articuler, il agonisait, il avait tout perdu et d'ici quelques jours il allait mourir.
un élan de désespoir l'envahit et il se mis a éclater en sanglot, peine et douleur mêlés, ses convulsions ravivaient encore plus sa souffrance et au bout d'un court instant il ne pleurais plus a cause de sa peine
mais d'une douleur intense et faillit de nouveau s'évanouir.

Il avait tué une personne d'un rang social très important et il aurais pu juste être exilé dans le meilleurs des cas mais les circonstances de son meurtre on aggravé son cas dans des mesures extrêmes, pourquoi a t'il tué
quelles ont étés les circonstances ? Ce n'est pas encore le moment d'en parler, un évènement ca bientôt se produire, qui va faire trembler de nombreux peuples dans toute la terre du milieux, du mordor jusqu'à cul de sac.
Le fait d'avoir lutté contre la douleur lui avait fait oublier le froids mordant, il s'appuya d'une main sur le sol, grimaça, tant ses muscles protestaient, enfin ce qu'il en restait, ont pouvait presque dire
que son corps était uniquement constitué de tendons. il réussit a ramper jusqu'au mur pour se hisser au rebord de la minuscule fenêtre barrée, il respira un peu d'air, essaya de tenir debout quelques instant
puis il fut pris de vertiges et retomba sur le sol brusquement, ses mains amortirent que très légèrement le choc vu sa faiblesse, il haletait, "eehh !!", il remarqua un garde qui l'observais derrière sa grille
"de .... l'eau !" il regarda le garde qui ne fit rien, il reposa sa tète au sol, cette dernière tournais, il n'avais pas mangé depuis 3 jours, "je vais te donner a boire" répondit le garde,
il ferma les yeux pour calmer son vertige, il pensait entre la grille s'ouvrir puis des bruits de pas et enfin une broc posé au sol, mais au lieu de cela il sentit un liquide chaud tomber sur sa tète puis sur
son corps ou ses blessures a vif hurlèrent de mécontentement !
Plus que deux jours pensa t'il, il ferma ses poings et perdit a nouveau conscience.


Dernière édition par jigaard le 28 Sep 2017, 18:21, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 06 Mai 2017, 21:19

Et v'là la suite n'hésitez pas a me dire ce que vous en pensez :D


Chapitre 2 : Ascension

"humff !", je rouvris les yeux légèrement, deux jours avaient passées, n'ayant plus la force de me déplacer mon corps est resté vautré en plein milieu de cette cellule sordide, motives jusqu'au bout a faire de mes derniers jours un véritable calvaire ils ont changées d'avis en ce qui concerne la privation de nourriture, ils m'ont immobilises, enfin vu ma faiblesse je ne pourrais même pas tuer une fourmi et ils m'ont nourrit
plus que de raison mais avec du fumier et de la pisse.

Grace a leurs bons soins mon ventre me faisait souffrir, mes blessures avaient commences a s'infecter, hier pendant mon sommeil je m'étais malencontreusement appuyé sur mon dos ce qui déchira une de mes entailles et libera un jet de pus malodorant, en plus de m'être débattu en vain lors de mon repas "gastronomique" j'ai récolté de nombreuses courbatures, le moindre mouvement me faisait penser a une centaine de lutins qui plantaient
joyeusement des minuscules poignards dans mon corps.

J'entendis des bruits de pas au loin, ou peut être était-ce tout près, mon audition me faisait défaut a cause de certains coups que j'avait pris sur la tète.
Les pas se rapprochèrent et se faisaient plus distinct, c'étais enfin l'heure, j'allais quitter ce monde cruel et injuste, ou le bonheur et la liberté était jugé par des monstres, je n'ai rien fait de mal, mais eux si !
Je me suis promis de me venger et je l'ai fait, aussi cruellement que ce qu'il ont m'ont fait endurer.
Maintenant je n'avait plus rien a perdre, plus de raison de vivre, les éclats de joie qui accompagnaient mon existences avaient êtes massacrées, exterminées.

La porte s'ouvrit a la volée
"DEBOOOUUTT !!!! " beugla un des gardes, cela ne me fit même pas bouger le petit doigt, il y eu un instant de silence puis une
autre personne pris la parole
"Il est .... mort ? ... Tu crois ?"
les pas se rapprochèrent encore un élan de douleur explosa sur mon flanc droit du a un coup de pied donné sans aucun ménagement
"Ahhh ! ggrummff !" je pouvais a peine gémir
"Mais non tu vois il couine encore un petit peu, ALLEZ DEBOUT !!" beugla t'il en me bourrant de coups de pieds rageurs
"QUAND ON A LA FORCE DE TUER DES GENS INNOCENTS ON PEUX SE METTRE DEBOUT !!"
Je fermais les poings rageusement et esquissant l'idée d'attraper son pieds et de lui sectionner le tendon d'Achille avec mes dents mais....a quoi bon ?

Ils ont fini par se lasser de me frapper et décidèrent de me faire monter les escaliers sur le ventre en me tirant par les jambes, je n'avais pas aimé la descente qu'ils m'avaient fait dévaler les bras et les jambes liées, la montée ne serais par mieux, mon épuisement ne me permis pas d'avoir la force de relever la tète et chaque marche fut comme un grand coup de marteau sur chaque partie de ma tète qui pendait, amorphe, je n'avait plus conscience
de rien d'autre que la douleur, tellement vive que j'étais incapable d'avoir la moindre pensée cohérente, a part le sentiment d'injustice qui me harcelais depuis plus d'un mois, depuis ce qu'ils lui ont fait, il n'avait causé de tort a personne et il était mort pour des raisons complètement stupides et cruelles.

La prison était profondément ancrée dans le sol avec un escalier en colimaçon mais avec une structure murale carrée, a chaque tournant mon visage cognait le pilier central, et je percevais, ricanements et autres commentaires
"bon !, apparemment il y a eu une fuite et le chef de la garde a changer d'avis pour son exécution, ca devait se passer dans la maison au bord de la muraille ouest, un coin très isolé, on aurais laissé la famille s'en occuper personnellement, mais au lieu de ca on va simplement le pendre, pas en public bien sur, cette ordure ne mérite pas de spectateurs"

Bon allez ! qu'on en finisse je ne supporte plus tout ce jeu macabre, tels des enfants qui s'amusent a écraser des fourmis, il s'amusent de moi comme un vulgaire torchon, j'espéré au plus profond de mon cœur qu'il se produira une guerre, qui les décimera tous sans exceptions, je ne suis pas un homme tourné vers la religion, j'ai toujours trouvé ca très ridicule, vous savez, le principe de croire a un truc qui n'existe pas, mais si par pur hasard une divinité dans le ciel quelle qu'elle soit puisse me sortir de ce pétrin ....
Mais je me berce d'illusions, une infime lueur d'espoir, la citée de Dale fait partie des infrastructures militaires les plus imprenables sur cette terre, impossible d'espérer la détruire un jour, quiquonque arriverais avec des armes de siège serait repéré a une centaine de kilomètres.

J'étais arrivé au sommet, enfin au niveau du sol, plus de marches a embrasser, les deux gardes continuaient de discuter
"Bon ! on le fout dans un grand sac et on le dépose dans la charrette pour faire croire que c'est un chargement de légumes, le gars devrait bien tôt arriver, d'autres gardes on êtes assignes a faire une diversion pour occuper la populace"
Ils me mirent en effet dans un sac puant et le fermèrent avec des ficelles très serrées, impossible de faire le moindre mouvement, mon bras gauche était tordu dans une position très inconfortable, mais le pire était que j'avait le dos plié ce qui ouvrit de nombreuses blessures qui zébraient mon dos, et bien sur, quelques coups de pieds rageurs et injustifiés les occupèrent pendant l'attente du chariot, qu'ils crèvent tous me dis-je intérieurement.

j'entendis un cheval arriver avec derrière des bruits de roues, quelques instants passèrent puis soudain le cheval se mis a hennir frénétiquement tout en se sauvant, apparemment paniqué, le chariot faisant un vacarme assourdissant, puis le silence et, soudain, j'entendit des gens hurler ......
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 11 Mai 2017, 21:20

chapitre 3 : revanche

Dans les montagnes au nord du mordor face a la mer de rhun, se trouvait un dragon immense, il avait trouvé un endroit tranquille ou se poser, il venait de faire un très long vol, une caverne s'était trouvée pile au bon endroit qu'un autre de ses semblables avait du creuser longtemps dans le passé,
il étais auparavant sur un autre continent que la terre du milieu.

Smaug soupira de contentement en fermant les yeux légèrement, le mordor, un endroit déserté par les humains depuis bien longtemps, cela lui permettrait de se reposer sans crainte avant de mettre son plan a exécution, l'avantage des humains c'étais qu'ils adoraient fanfaronner
sur leurs richesses et il suffisait simplement d'écouter les bruits et rumeurs.
Les dragons ont toujours étés attirées par l'or, les pierres précieuses et tout ce qui pouvait luire et briller, mais c'était seulement un attrait pour la beauté, pas pour la possession.
Il y a bien longtemps un dragon complètement fou avait pris possession d'un trésor royal il y a plus de deux mille ans de cela et depuis ce jour les humains en avait fait la caractéristique principale des dragons, un bon gros cliché qui n'avait jamais pu disparaître.
En même temps les humains avaient une durée de vie limitée, et par conséquent ils n'avaient pas le temps d'accumuler assez d'expérience dans leurs vies pour pouvoir ..... réfléchir sur le fond des ,

Le grand dragon commença a s'endormir, les nombreux volcans en éruption autour de lui, donnaient une chaleur exquise, étant insensible aux brulures du fait de leur espèces et également de leurs pouvoirs magiques, les dragons pouvaient sans problèmes plonger
dans de la lave en fusion et en ressortir a condition de ne pas y rester trop longtemps, anatomiquement parlant, les dragons pouvaient cracher du feu grâce a une poche de gaz inflammable a l'air libre située a pas loin de leurs poumons.
Les dragon comme smaug n'avaient besoin de se nourrir de façon régulière comme les autres races plus petites, ils possédaient un système digestif très lent ce qui leurs permettaient de se nourrir environ une fois par mois mais en engrangeant un énorme quantité d'un seul
coup, prés du mordor le gibier était présent, beaucoup de créatures néfastes, il avait fait une grande rafle en arrivant, des orcs et des trolls qui n'avaient rien vu venir, dans plusieurs jours il pourrait reprendre son vol.

Il remua légèrement dans son sommeil, quelques cauchemars suite au récents évènements, smaug était venu sur la terre du milieu pour 2 raisons, la première était due au meurtre d'un de ses petits par un groupe de nains qui se faisait
appeler "la roue de feu" et qui avaient comme objectif, la persécution et l'éradication de tous les dragons qu'il pouvait y avoir sur cette terre, ce groupe avait été contrecarré récemment et était grandement diminué et, après quelques tortures bien placées un homme avait
fini par cracher le morceau, et révéler que le siège principal de cette organisation secrète de trouvait au cœur de la ville de dale, leurs dernier bastion et il fallait agir sans attendre, car si les humains ne vivaient pas longtemps, il pouvaient se reproduire très vite

Ce genre de persécution avait accru ces derniers siècles, d'autres rumeurs sur un archipel parlent également d'un homme étant capable d'absorber les âmes des dragons pour les retourner contre eux. Même si smaug méprisait les êtres humains il ne pouvait denier le fait qu'ils étaient
plutôt malins, ils arrivaient a compenser leurs faible constitution par des stratagèmes plutôt astucieux, armures en fer, catapultes, arcs, lances et bien sur leurs capacité a creuser dans la terre ce qui les rendaient inaccessibles et par conséquent ils pouvaient
prendre le temps de planifier leurs prochaines attaques.
Les nains étaient plus coriaces a vaincre car ils possédaient un constitution beaucoup plus robustes et par leurs faible taille se faufilaient partout de plus ils semblaient avoir acquis un savoir très avancés sur les métaux et la façon de forger des alliages quasiment
indestructibles ,dans sa jeunesse, smaug avait broyé un nain dans sa mâchoire et avait malheureusement gardée un gros morceau d'armure entre deux dents, enfoncée presque jusqu'à l'os pendant plus de trois mois, en plus de cela ils avaient réussit a produire des armes contenants
différents types de poisons, pour tuer, affaiblir, endormir et certains pouvaient même rendre les dragons stériles, il y avait donc urgence a éradiquer cette menace.
Son frère Scorba était resté sur place pour protéger sa couvée et pouvoir finir de sécuriser la région.

Certains dragon extrêmement puissants par leurs pouvoirs avaient la capacité a leur mort de pouvoir créer un artefact très puissant contenant tous leurs pouvoirs et par conséquent leurs âmes, enfermés a jamais sous forme d'une sorte de pierre ressemblant en un joyau de forme losange
qui était appelé un "eldunari", ce savoir était perdu depuis plusieurs millénaires, il devait y avoir environ un dizaine de ces reliques éparpillées autour du monde et secrètement protégés, tellement bien protèges que leurs localisation était complètement oubliée
Mais les dragons n'avaient pas du tout oubliés leurs existences.
Ce secret était très bien gardé car ces eldunaris pouvaient, si cela tombait entre les mains d'un humain, lui donner des pouvoirs extrêmement puissants, de différentes manières possibles, ce savoir n'avait jamais été clair, smaug avait une fois entendu parler d'un eldunari qui avait
comme pouvoir de voyager dans le temps mais cela n'était que des rumeurs infondées.
C'était cela la deuxième raison de la venue de smaug dans les terres du milieu, il arrivait parfois que certains humains se lient d'amitié avec des humains et les humains leurs racontaient leurs vie, coutumes et culture, et une fois un voyageur avait raconté a un dragon l'histoire d'une
merveilleuse citée dans une montagne pleine d'or, de pierres précieuses et surtout, une "enorme pierre" appelée "l'arkenstone", cela avait piqué la curiosité de smaug car en langue draconnique le mot "arken" signifiait "vie", et cet humain avait raconté l'histoire d'un roi des nain ayant une vie
extrêmement longue, et seule la magie draconnique était capable de faire cela.
Smaug avait ensuite appris qu'un eldunari s'était "peut être" égaré en terre du milieu et avait été protégé autour d'une sphère de diamant et dissimulée au cœur d'une montagne il y a plusieurs millénaires, laissée a l'oubli et les nains sont venus creuser et se sont installés
puis par hasard ils ont finis par trouver cette pierre.

2 jours plus tard, Smaug prit de nouveau son envol et pris soin de passer loin des villes et de tuer les quelques humains qui avaient le malheur de croiser son chemin afin d'éviter de se faire repérer, étant donné son envergure il ne lui fallut pas longtemps
pour arriver prés de dale, une fois la ville fortifiée en vue il rasa le sol et se cacha pendant une petite heure, il prit soin d'écouter les humains, il savait qu'ils se reposaient en milieu de journée pour se nourrir et quelquefois faire la sieste, le soleil
était presque au zénith, encore un peu de patience, son cœur se mit a battre plus fort, par colère principalement, son fils agé de quelques jours avait été attiré juste a coté du nid et avait reçu un carreau empoisonné dans la cuisse, après cela, un nain avait surgit :
"longue vie a la roue de feu, et mort aux dragons !!!" avait il dit avant de recevoir un jet de flammes grandement mérité.
Il repensa a ce souvenir douloureux et sa rage culmina subitement, il bondit d'un seul coup donna 2 grand coup d'ailes pour s'élever dans les airs et plana doucement au dessus de la ville, il perçu du coin de l'œil un cheval attelé s'enfuir au galop, il s'éloigna
légèrement ,fit demi tour remplit sa poche a feu et fondit sur la ville
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 19 Mai 2017, 20:20

Chapitre 4 : Calcination

Smaug se délecta de voir tous ses humains en train de hurler de peur, il se déplaça furtivement et lança un rugissement assourdissant, donna deux énormes coups d'ailes pour prendre de l'altitude et redescendit en piqué pour cracher un premier jet de flammes au cœur de la ville et les
hurlements reprirent, un immense contentement jaillit dans son cœur, "mon fils aurais pu vivre si vous n'aviez pas existées, humains insignifiants !" rumina t'il amèrement, il refit demi tour et cracha une seconde salve de feu vengeresse. qui traversa la moitié de la ville
Il repris de l'altitude et entendit les tocsins hurler a tout va ! Smaug rigola intérieurement "eh bien ! il était temps je croyais que vous n'alliez jamais réagir" pensa t'il. Son fils était toujours dans son esprit, il avait agonisé pendant plusieurs jours, ne voulant plus
s'alimenter et était affligé d'une terrible fièvre, a cause de sa très grande taille Smaug ne pouvait se risquer a le nourrir de force au
risque de lui briser les os.
Du pus suinta de sa blessure, puis a partir du moment ou les mouches vinrent pondre leurs œufs dans sa plaie il n'y avait plus rien a faire, il finit par quitter ce monde avec un long râle d'agonie.

Il quitta sa rêverie sinistre et vit des hommes se précipiter sur le sommet des remparts et il vit les grands arcs et les flèches noires qui finirent par se pointer vers lui et jaillir, il était a une distance respectable mais faillit se prendre une flèche dans l'aile gauche tant
leurs vitesse était impressionnante, il y avait 5 ... archers se dit il, il devait faire attention et rester concentré, il s'éloigna de la ville quelques temps pour élaborer une stratégie, il avait déjà entendu parler de dragons se faisant tuer
par ses engins de mort mais ne comptait certainement pas laisser ses humains lâches et fourbes en vie.
Puis il eu soudain une idée, il allait leurs faire subir la même chose qu'il avait subit par le passé, le désespoir, il envisagea de leurs faire croire qu'il allait leurs laisser la vie, les laisser espérer qui resterait vivants, il pris de l'altitude et fit mine d'être apeuré par
les flèches noires, "bien" il se laissa porter par le vent et réfléchit a son plan, il y avait 5 arcs géants, les flèches venaient très vite vers lui il devrait donc focaliser son attention en permanence, première chose, repérer quel arc se rechargerait le
moins rapidement pour pouvoir le détruire en premier, puis les autres suivrons.

Il fit demi tour et inclina son long cou pour faire pencher son corps vers le bas, les longues membranes de ses ailes distendues par la force de l'air qui vint les heurter, il observa au loin des soldats supplémentaires sur le dessus de la muraille et éclata de rire intérieurement, ils avaient pris des arcs
ce qui était complètement inutile étant donné la dureté de ses écailles et même sa peau était assez épaisse pour résister a une épée longue, "ah ! cela va leurs permettre de s'occuper un peu" pensa t'il, mais première chose et la plus importante de toutes, les
flèches noires, il connaissait bien ces armes, celles ci étaient très basiques mais pouvaient percer ses écailles si il ne faisait pas attention, une cinquantaine d'années auparavant il avait vu un modèle de flèche noire construite de la même
maniéré qu'un hameçon qui restait impossible a enlever sans faire de lourds dommages internes et accroché a un énorme poids pour handicaper sévèrement le dragon visé.

Il rasait presque le sol puis donna un grand coup d'ailes pour s'élever a hauteur de la forteresse, deux flèches noires filaient vers lui , il tourbillonna vivement pour créer un appel d'air et ainsi les dévier, les hommes a la base des deux grands arcs se ruèrent
pour reprendre des flèches, Smaug garda son allure et il compta le temps qu'ils mettaient a recharger, il progressa d'une cinquantaine de mètres et les flèches étaient de nouveau enclenchées dans les arcs noirs se bandèrent en même temps et firent feu, il s'éleva brusquement
dans les airs pour esquiver la première flèche mais fit une erreur car la deuxième flèche était partit au dessus de lui, et son mouvement d'esquive le mis en danger, il sentit une écaille s'arracher de son buste, pendant une seconde il eu peur mais se reprit,
ils n'auraient pas le temps de recharger avant son arrivée, il remplit de nouveau sa poche a feu et cracha un puissant jet de flammes en travers pour pouvoir tuer les deux archer en même temps, il s'empressa de refermer ses mâchoire car il du esquiver une flèche noire
qui aurait pu se planter au fond de sa gorge si elle était restée ouverte.

Deux flèches noires en moins, il fit demi tour contre la muraille et balaya la structure des deux flèches noires avec sa queue, il repris de l'altitude et contourna la forteresse pour observer les trois autres arcs, "mais" se dit il, reprenant encore de l'altitude
il voulu vérifier quelque chose, il se demanda si les flèches noires pouvaient tirer a la verticale, avec de puissants coups d'ailes il repris encore de l'altitude pour se mettre hors de portée des flèches ou au moins les esquiver facilement, il plana directement au
dessus de la ville et il observa, les flèches se levèrent ensemble mais ..... ne purent pas le viser a cet angle.
Smaug jubila ,stupides humains !, vous allez périr par votre débilité ! , il replia ses ailes contre son corps et se laissa tomber, filant vers la muraille a une vitesse foudroyante, les arcs n'auraient pas le temps se suivre la vitesse de ses mouvements, se rapprochant de
plus en plus il déplia très légèrement ses ailes pour se stabiliser et gonfla sa poche de feu, qu'il vida entièrement sur les deux arcs les lus proches et les lacérant de sa queue au passage, i entendait les hurlement, de peur de colère et de désespoir derrière
lui, que c'était grisant.
Au lieu de s'éloigner de nouveau il tourna simplement autour du dernier arc ce dernier essayant désespérément de le suivre, "je vais trop vite pour toi humain ?" lança t'il légèrement, ce dernier bafouilla quelque chose d'incompréhensible, il ne pris pas a peine
d'essayer de saisir ses mots, il plongea d'un seul coup sur l'arc noir le broyant avec ses griffes postérieures et referma sa mâchoire sur l'archer, lui brisant la colonne vertébrale et leva la tète pour l'avaler vivant.

Les flèches noires étaient leurs seul moyens de survie qu'ils n'avaient plus a présent, il resta une dizaine de secondes a observer la ville ,sentant l'humain descendre doucement dans son œsophage, les humains grouillaient de partout et essayaient de s'enfuir mais
il ne leurs laisseraient pas l'occasion, il s'envola en se propulsant sur ses jambes et remplit sa poche de feu, fit volte face et cracha ses flammes sur le grand portail, unique entrée et sortie de la ville, puis repris de l'altitude et revins se poser dans la ville
pile au milieu sur une structure fortifiée (il aperçu un petit sac de toile a coté de la porte), il avait réussi a détruire le dernier bastion de la roue de feu, ces sales rats ne causeraient plus jamais de malheurs aux dragons, plus jamais, un humain passa furtivement devant lui dans
l'espoir de fuir, il l'attrapa entre ses griffes et le regarda droit dans les yeux, aussitôt ce dernier vida le contenu de sa vessie sans le vouloir, en réponse smaug poussa un énorme rugissement directement vers sa tète ce qui eu pour effet de lui faire éclater
les tympans et les yeux, il écrasa le corps inerte contre le sol.
Il repris le temps de remplir a nouveau sa poche a feu et vomit tout son feu autour de lui pour bruler toute la ville, tous ses habitants, puis il fit une petite marche dans la ville pour détruire absolument tout les bâtiment, ce qui fut fait très rapidement
étant donné sa grande taille.

Smaug pris quelques grandes respirations pour se calmer et prendre le temps de penser et regarda au loin ou se dressait fièrement erebor, sa prochaine destination.
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede Rova » 20 Mai 2017, 08:33

hum... ok. et la rencontre c'est quand alors ? :D
Attention, un sushi psychopathe meurtrier se cache dans ce message.

Ne le touche pas !!
+ [spoiler]
C'est bon, je l'ai mangé ;)
Avatar de l’utilisateur
Rova
lion  (vert et blanc, quelques rayures blanches)   Anthro
 
Messages: 340
Inscription: 29 Jan 2017, 19:37
Localisation: Lyon

Dessinateur
Fursuiter

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 20 Mai 2017, 09:56

ah ah ca viendra ! ca viendra ! patience :)
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 29 Mai 2017, 21:56

chapitre 5 : un sauvetage inattendu

les gens se mirent a hurler de panique, toujours ligoté dans le sac je ne pouvais rien voir de ce qui se passait a l'extérieur, j'avait un moment de repit pensais-je, les cris s'éloignèrent de moi, puis un rugissement assourdissant se fit entendre, cela me fit vibrer les os,
je n'avait jamais entendu un bruit aussi puissant dans ma vie, qu'est ce que c'était ?, la curiosité s'empara de moi j'essayait de me tortiller dans mon sac, me blessures hurlaient mais je fini par ramener mon bras dans une position un peu plus confortable, les coups de pieds des gardes
avaient détendues les ficelles du sac et je cherchait a tâtons l'ouverture dans l'espoir que le mouvement de panique allait me laisser assez de temps pour pouvoir m'échapper, c'était ma seule chance, l'espoir revenait.

A travers le sac je sentis un vif courant d'air brulant accompagné d'un grand claquement, cela ne fit pas mal mais la soudaine grande chaleur m'étonna, de plus en plus désireux de savoir ce qui se passait je continuait a chercher l'entrée de ce fichu sac, me contorsionnant
dans les positions extrêmement inconfortables, puis au prix d'immenses efforts accompagnées de son lot de douleurs, je trouvais enfin l'ouverture, il fallait que je réussisse a sortir un doigt du sac et cela suffirait surement pour détendre encore plus les cordages, ma phalange menaçait de se tordre sous
la pression que j'exerçais mais il fallait a tout pris que je sorte, le sac s'ouvrit légèrement et mon doigt sortit d'un seul coup, je fit quelques mouvement de ma main dans tout les sens et au bout d'un long moment interminable, je réussis a sortir ma main. je repris mon souffle
quelques instants mon corps affaiblit ne me permettait plus d'exercer le moindre effort très longtemps, les hurlements continuèrent et au moment ou je reprenait mon souffle un second souffle brulant passa a coté de moi et je sentit touts les liens autour du sac éclater d'un seul coup, au moment ou je bougeais un peu
le sac s'ouvrit en grand et la lumière inonda ma vue, j'était libre mais le manque de soleil de ses dernières semaines m'obligea a fermer les yeux, je roulais pour me sortir du sac, évitant de me mettre sur le dos.

Le tocsin se mit a hurler et j'entendis des bruits de ferrailles appartenant au armures des soldats qui couraient apparemment paniqués, les ordres fusaient a droite a gauche, j'en entendit quelques bribes, "... grands arcs doi...", " ....le feu va se pro....", "....leches noires risquent de manq.....", des ordres tres confus
mais il y a un mot que j'entendit clairement : "DRAGON !!!", a ce mot je sursautais, non pas d'effroi mais d'une nouvelle lueur d'espoir plus intense, "un .... dragon" murmurais-je, si c'était réellement la cas j'aurais réellement la possibilité de me sauver, mais il allait
falloir également que je fiche le camp êtres vite, mes yeux commençaient a s'habituer a la lumière du jour de nouveau et cela me fit mal a la tête.
Levant la tête je vis les gens courir partout et se presser contre les murailles de la ville, les soldats étaient postés sur les murailles, plus personne ne faisait attention a moi, une maison était toute prête de l'endroit ou je me trouvais, je commençais a ramper en direction de cette dernière
mon dos déchiré me faisait subir le supplice a chaque centimètre parcouru, continuant ma progression je me concentrais également sur les bruits qui m'entouraient, j'entendis un soldat crier, "tu l'a touché !!" cette phrase me glacé le sang, "non !!!" me dis-je, "dragon !, ne meurs pas, je t'en conjure, fait leurs payer
pour ce qu'ils lui ont fait, ces sales pourritures !", je me risquais a lever la tête, les gardes se semblaient pas bondir de joie pour autant et les archers sur les grandes lances étaient complètements paniqués

Il n'y eu plus aucun bruit pendant plusieurs secondes puis un immense jet de flammes rasa tout le long de la muraille en face de moi ce qui tua se le coup tous les soldats et les archers prés des arcs noirs, puis la muraille explosa et je le vis, un vrai dragon, immense, redoutable, puissant, furieux
son envergure devait faire la moitié de la taille de la citée, il était de couleur rouge vif mêlé de noir sur tout e son épine dorsale, des pieux sur tout le tout de sa tête rabattues vers l'arrière, une perfection de la nature. Je fit le calcul dans ma tête
il avait détruit deux grands arcs, il en restait donc 3 de l'autre coté de la ville, je ne réalisais pas encore mais ce dragon pouvait rayer dale de la carte, cette ville ou j'ai tant souffert, tant de personne que je haïssais tués sans ménagement.
Je sortit de ma rêverie pour continuer ma progression vers la maison en face de moi, plus qu'une dizaine de mètres, la douleur se faisait moins remarquer et un grand sourire se dessinait sur mes lèvres " je ne mourrerais pas aujourd'hui, je vais pouvoir continuer ma vie, loin d'ici, loin de cette ville viciée par
l'intolérance et la cruauté, oui, ma vie allait continuer !

J'arrivait enfin dans la maison et une douce odeur de nourriture percuta mon odorat, il y avait de la viande et du pain sur la table, je parvins a me hisser sur la chaise et je dévorais tout ce que je pouvait engloutir, plus d'une semaine sans manger, je ne pouvait pas croire que je pouvait me nourrir de nouveau, le vacarme
continuait dehors, et je restait concentré sur mon repas, je manquait de m'étouffer en mangeant trop vite mais il allait falloir que je trouve un moyen de m'échapper le plus vite possible de cette ville, je finis par être repu, et je repris le temps de me concentrer sur ce qui se passait dehors, les hurlements continuaient
ce qui voulais dire que le dragon continuait ses ravages sur la ville, c'était trop beau pour être vrai, j'allais être exécuté et une seconde plus tard, non seulement j'était de nouveau libre, mais aussi toutes les personnes qui m'avaient fait du mal allaient périr atrocement, je me mis a rire pour la première fois depuis bien longtemps, et
soudain j'entendis de nouveau le dragon cracher ses flammes et un choc très violement au niveau des murailles, le repas m'avais redonné de l'énergie et je réussi tant bien que mal a rester a peu prés debout en me tenant a un mur, je sortit tout doucement et sortit la tête dehors, le dragon avait effectivement pulvérisé deux autres arcs noirs
et une partie des murs, le dragon était vraiment majestueux.

Il restait a présent une seule flèche noire et l'homme qui la maniait n'était autre qu'un de ses tortionnaires, il pestait en essayant de faire tourner le mécanisme vers le dragon, "JE VAIS TROP VITE POUR TOI ?, HUMAIN ?" lâcha le dragon, cela me fit sursauter, je ne savais pas que les dragons étaient doués de parole,
je me mis a espérer avoir une conversation avec pour au moins le remercier de m'être sortit de ce mauvais pas, mais a y réfléchir il n'avait pas l'air d'avoir les humains hautement placés dans son estime.
Il s'écrasa contre la flèche noire ce qui la broya complètement et il ouvrit sa gueule pour la refermer sur mon bourreau, j'entendis les os craquer sous l'effet de la mâchoire gigantesque et un petit sourire se plaça sur mes lèvres.

Je du sortir de ma rêverie car le dragon avait recommencé a cracher du feu partout dans la ville, le seul endroit qui pouvait tenir le coup etait l'entrée du souterrain ou j'étais enfermé dans le sac, je parcouru une dizaine de mètres espérant ne pas attirer l'attention du dragon, et plongea dans l'ouverture du bâtiment, je restais caché pendant que la température
montait sensiblement dans toute la ville ,je pu voir une centaines de personnes bruler vives, "tu est vengé" pensais-je, mais d'un autre coté je me dit que mes chances de survie a un brasier étaient très réduites, je fit donc demi tour et descendit quelques marches dans le souterrain, les flammes du dragon s'arrêtèrent puis le sol se mis a trembler violement
pendant plusieurs minutes, les murs s'effritèrent autour de moi, je pris le risque de remonter un peu pour ne pas être enseveli vivant, arrivé au niveau su sol je me mis a plat ventre, les bruits cessèrent, le silence se fit pendant de longues minutes, le dragon serais-t-il partit ?, serais-je vraiment en sécurité a présent ?

J'attendis encore un peu et osa jeter un coup d'œil dehors, il ne restais rien de la ville a part des flammes de la fumée et des cendres, il faisait extrêmement chaud suite a la déflagration, je fit un pas prudent, je regardais autour de moi, rien, le dragon avait du partir me dis-je
Puis je sentis un souffle au dessus de ma tête et une voix caverneuse qui me parlais: "EH BIEN ? QU'AVONS NOUS LA? UN SURVIVANT ?"
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 08 Juin 2017, 20:19

chapitre 6 : persuasion

Mon cœur s'arrêta de battre dans ma poitrine, je levais la tète précautionneusement pour regarder un dragon droit dans les yeux, il me regardait de façon sereine, son regard, comme de l'or en fusion était injecté dans ses yeux, une tête magnifique, mais si je restais a l'admirer sans rien faire il allait me tuer sur le champ, j'essayais de trouver quelque chose
a dire qui puisse piquer sa curiosité plutôt que son désir de tuerie, je finis par trouver un mot, un seul, ma voix était éraillée et ma gorge douloureuse, "MERCI !"
Le dragon qui commençait a montrer ses dents et a ouvrir la bouche se figea subitement, je profitais de l'occasion et continua de parler, "jE ... je ne suis pas votre ennemi, d.. dragon !", Il fera légèrement ses paupières comme si il se méfiait de moi, mon cerveau fonctionnait a plein régime, je m'empressais de me justifier
"Tout les hommes, ici .... que, vous avez tués étaient mes ennemis, je .....c'est pour cela ...."

BANG !! , je n'eu pas le temps de finir ma phrase le dragon frappa le sol violement, par reflexe je me recroquevillais vers l'intérieur du bâtiment, "SALE HUMAIN LACHE ET HYPOCRITE !", dit-il, "TU CROIS VRAIMENT QUE JE VAIS ME LAISSER BERNER PAR TES PETITS MENSONGES SOUS LE PRETEXTE QUE TU VEUX VIVRE", il était furieux, ses yeux brillaient comme
si du feu allait sortir de sa tête, il fit une pause et me fixa méchamment, son poitrail commença a rougir, il se préparait surement a me calciner, il allait falloir le convaincre et vite, ma vie était de nouveau a deux doigts de filer, a nouveau.
"DRAGON !" criais-je, "je n'ai aucun moyen de vous prouver que je dis la vérité, je vous demande seulement de m'écouter !", il commença a ouvrir la bouche dangereusement un chaleur intense se dégagea de son corps, "je suis faible ! presque mourant, vous ne craignez rien de moi !, voyez mon corps !" je fit le tour de moi même pour lui montrer les
lacérations sur mon dos, "J'étais sur le point de me faire exécuter au moment ou vous êtes arrivés !, vous m'avez sauvez la vie !", je me mis a genoux devant lui pour lui prouver mon inoffensivité, "tuez moi si vous voulez!, je ne me défendrais pas contre mon sauveur !" je baissais la tête et fermais les yeux me préparant pour une grande douleur,
"Je vous le dit une deuxième fois !, Merci !"

J'attendis pendant de longues secondes, je sentis le souffle chaud s'éloigner, j'entendis le dragon se déplacer légèrement et gronder, puis le silence, pendant encore quelques instants j'étais tétanisé, avec un grand courage je me risquais a lever légèrement la tête, je vis le corps du dragon qui s'était reculé de quelques pas, je l'observait un moment puis
son œil vint a ma rencontre, "REGARDE MOI" dit-il, je contemplais alors son œil immense qui devait faire a peu près la taille d'une tête humaine, sa pupille était étrange, pas ronde comme celle d'un humain, pour le dragon cela ressemblais un peu a une serrure, quand a son iris, il était de couleur or-sombre avec une grande veine qui traversait son œil en diagonale.
Pendant que je l'observais le dragon pris une grande inspiration, recula et tourna sa tête entière face a moi, sa gueule étant a peine un mètre de l'endroit ou j'étais toujours a genoux.
"HUMMMMM !" soupira t'il, "TU EST ...... ETRANGE", il fit une pause continuant a me regarder directement dans les yeux, "TU SEMBLE T'ABANDONNER A LA MORT, COMME SI TU N'AVAIT PLUS RIEN A PERDRE, AI-JE RAISON?", je fus stupéfait, il était tombé juste, j'avait entendu dire que les dragons étaient supérieurement intelligents par rapport aux hommes, la conversation
risquait d'être enrichissante.
Je commençais a entrouvrir la bouche mais la referma des que je vis le dragon ouvrir ses lèvres, il inspira de nouveau, "PARLE !" dit-il d'une voix plus douce "JE VAIS ECOUTER CE QUE TU AS A DIRE", il ferma légèrement les yeux, me scrutant avec intérêt, j'avais réussi a ouvrir le dialogue, le plus dur était fait, mais .... par ou commencer ?

"Je m'appelle Edgar, j'étais depuis plus d'un mois enfermé et torturé", je montra au dragon le bâtiment derrière moi avec mon bras, "cette prison est profondément ancrée dans le sol et il y a de nombreux enchantements pour empêcher toute évasion" , je fit une pause et regarda le dragon droit dans les yeux, "c'est une longue histoire, je vais essayer
de résumer au maximum", "NON" dit il calmement, "JE T'EN PRIE RACONTE MOI TON HISTOIRE, PRENDS TON TEMPS", il leva la tête et regarda derrière lui, au loin vers erebor, J'AVAIS L'INTENTION DE ME REPOSER UN PEU AVANT D'ATTAQUER CE ... ROI SOUS LA MONTAGNE", il finit sa phrase avec un léger rictus, enfin j'imagine que cela devait en être un.
Il tourna se tète de nouveau vers moi, "Et ... je .." j'hésitais un instant n'osant pas demander, "OUI ?", "Je ne sais pas si c'est impoli qu'un humain demande cela a un dragon, mais ..... quel est votre nom ?". Je retins de nouveau ma respiration et j'entendis le dragon soupirer "POURQUOI VEUX TU SAVOIR MON NOM ?", il n'avait pas un ton de reproche
en disant cela, "eh bien ...c'est simplement par respect, plutôt que de vous appeler dragon", le dragon plissa les yeux, "HUMMM, C'EST INTERESSANT LA FACON QUE TU AS DE PENSER HU .... EDGAR", un large sourire se dessina sur mon visage, il sembla sourire lui aussi
"EH BIEN JE M'APPELLE SMAUG", je fus content car maintenant que le dialogue était bien établi il y avais de faible chances pour qu'il m'attaque a nouveau, a moi de faire en sorte que mon histoire l'intéresse.
"Merci ... Smaug, et maintenant .... voici mon histoire !" Je pris le temps de m'assoir sur le sol et je commençais a parler.

3 mois plus tôt :

J'essayais de raconter quand même mon histoire en ne rajoutant pas trop de détails superflus, voila je vivais a Dale depuis ma tendre enfance et les choses se passaient plutôt de façon banale, je n'avais que peux d'amis et cela me suffisais, étant quelqu'un de plutôt solitaire et renfermé, mes parents s'occupaient de moi de façon normale, j'eu une bonne éducation
de la nourriture, un lit et la vie me convenait bien, mais, car il y avait un mais, la ville de Dale avait un cadre très conservateur, pour eux la vie c'étais, travail avoir une épouse le plus vite possible et de nombreux enfants, sauf que je n'aimais pas les femmes, je préférais largement la compagnie des hommes, j'avais un ami avec lequel j'étais
très proche et également très intimes, nous nos aimions, en cachette pendant plus de 3 ans. Nous étions heureux, je travaillais en tant qu'apprentis dans la forge et lui était palefrenier, nous ébattions souvent dans l'écurie la nuit lorsque tout le monde dormais. Puis un soir alors que nous nous embrassions derrière un mur, une gamine nous a vus tous les deux et
se mit a hurler en réveillant les maisons aux alentours, mon ami pris la fuite et je me dépêchais de rentrer chez mes parents, puis ......

"ATTENDS UNE SECONDE !" dit Smaug lentement, "oui ?" répondis-je, "JE NE COMPRENDS PAS ..... POURQUOI AVEZ VOUS FUIS ?, VOUS N'AVIEZ RIEN FAIT DE MAL ?", je fus stupéfait par ce que Smaug venais de dire, je me sentais étourdi, "En ... fait, je vais être franc avec vous Smaug, je ....." Je pris le temps de trouver mes mots, "Apres tout ce que j'ai vécu récemment, je pense que
a plupart des êtres humains sont mauvais de nature, voyez vous, ils n'acceptent pas ce qui est ... diffèrent, voyez vous ?", Smaug baissa la tète a ma hauteur, "HUMMM ..... TU EST SINCERE .... J'AI ...TU PARLES PRESQUE COMME UN DRAGON, LES HUMAINS M'ONT FAIT DU MAL, BEAUCOUP DE MAL, ET JE ME SUIS VENGE", je le regardais droit dans les yeux " Et, vous avez eu raison, Smaug !"
Il se mis a sourire légèrement, "HUMM, CONTINUE TON HISTOIRE"
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 17 Juin 2017, 23:35

chapitre 7 : la cruauté humaine

Smaug était en train d'écouter l'humain paisiblement, cet humain était diffèrent des autres, cela l'intriguait, il avait toujours vu ces derniers comme une race avide de posséder n'importe quel territoire au mépris des créatures qui y vivaient, les hommes ont commencé a une époque, a considérer que tuer des dragons était un "moyen" de prouver son courage, évidement les
dragons qui vivaient en ces temps dans des régions isolées ne tuant que pour se nourrir on répliqués, puis la situation a empiré au fil des siècles, dragons et humains se firent une guerre acharnée n'épargnant personne dans les deux camps.
Puis quand les dragons finirent par réduire en nombre ils décidèrent de s'isoler a nouveau, ce fut le cas de Smaug qui vécu en solitaire jusqu'à ce qu'il s'accouple et ai une progéniture, il comptait en rester la, mais le meurtre de son fils a réveillé toute cette haine ancestrale et a la grande surprise du dragon, cet humain semblait le comprendre et répudier son espèce.

Il continua donc son récit calmement, il expliqua a Smaug qu'il cachait sa relation avec son ami, le dragon eu du mal a comprendre pour quel raison il se cachaient au début, car l'amour n'est en aucun cas quelque chose de négatif, que ce soit avec un male ou une femelle, Edgar le remercia a nouveau après qu'il ai dit ca et lui dit que, si tous les humains pouvaient raisonner
de cette façon la, le monde serait meilleur. Smaug pris soin de méditer ses paroles un court instant puis lui demanda de poursuivre son histoire, après s'être enfuit il retourna chez ses parents et fit mine de rien, mais la gamine avait fini par parler quelques jours plus tard, et avait parfaitement reconnu les deux hommes, ce fut la que commença son cauchemarde, il se fit battre
violement et fut interdit de revoir son ami, le dragon montra ses dents involontairement et Edgar stoppa son récit au même moment croyant que le dragon grondait contre lui, "non, je t'en prie, continue" dit il.
Il continua donc, cela pris un bon moment avant qu'il finisse de raconter son calvaire, plusieurs fois il s'arrêta de parler et se mit a pleurer, il était encore sous le choc ce qui était normal, vu la sévices qu'il avait subit, ses parents après la dénonciation de la petite fille s'étaient arrangés avec une autre famille pour le faire sortir avec leur fille et organiser
un mariage arrangé, Edgar s'était rebellé, avait tenté de frapper son père et cela avait empiré les choses, son père qui était assez influent dans la ville avait fait emprisonner son amant dans une petite cellule dans un coin de la ville et l'avait torturé devant Edgar, en guise de chantage.

Après cela il s'était sentit mal pendant les deux mois qui suivirent, impossible de voir la personne qu'il aimait le plus et être obligé de se coltiner une garce odieuse qui passait son temps a lui faire des leçons de morale sur "la normalité" des choses de la vie et ce qui devait être fait pour être un homme civilisé, son travail a la forge suite a cet incident avait
considérablement augmenté, il ne prenait plus plaisir a la vie, si seulement il pouvait voir son ami. Il adopta une stratégie pour baisser l'attention sur lui pendant une semaine faisant croire que "les choses étaient rentres dans l'ordre", il avait été obligé d'embrasser la fille devant ses parents pour être convainquant, il en fut malade et pleura davantage cette nuit la.
Puis il fit une tentative, pour secourir son ami et s'enfuir, Il su par hasard ou son ami était détenu en rodant dans la ville il entendit un garde parler de lui a un marchant, et s'ensuivirent des commentaires méprisants qu'il est inutile de relever. Il avait donc Duran la semaine entrainé a crocheter des serrures, ce fut très difficile au début mais sa motivation a s'enfuir
avec son ami lui redonna du cœur a l'ouvrage.

Il prévu un itinéraire sur une carte pour aller jusqu'au Rohan ou le peuple était plus ouvert et accueillant, il prépara un sac léger en mettant dedans du pain de lambas qui leurs servirait pendant le voyage, et quelques armes discrètes qu'Edgar portait sur lui. Il attendit que tout le monde dorme profondément et pris des habits noirs pour se dissimuler plus facilement aux gardes,
sortant discrètement par la fenêtre il vit que la rue était complètement déserte, ses mains tremblaient légèrement, il repensait a ces deux mois qu'il venait de vivre, au fur et a mesure des semaines il avait progressivement détesté ses parents qui avaient essayé de le briser mentalement, il n'avait jamais eu de bonnes relations avec eux mais maintenant c'était le cauchemarde, en plus des gens dans la ville qui le méprisaient
et ne manquaient pas de lui cracher dessus et de l'insulter, un soir alors qu'il rentrait d'une journée de travail détestable sous la direction d'un chef de forge mauvais comme chien enragé, au détour d'une rue, 3 hommes l'attrapèrent et le tabassèrent pendant une bonne dizaine de minutes, un garde arriva a ce moment la et quand il vit qui se faisait tabasser, il dit "oh c'est lui, allez y continuez !"
et ce fut le même traitement pendant encore 20 minutes, il avait mal partout, et pouvait a peine tenir debout, il réussit a rentrer a la maison en se tenant aux murs, pour trouver son père furieux : "ON AVAIT DIT QUE TU RENTRAIS APRES LE TRAVAIL !!!" beugla t'il, il tenta d'expliquer ce qui lui était arrivé et cela se solda par un deuxième tabassage.

Cette nuit il allait quitter cet enfer avec l'homme qu'il aimait, accroupit en bas de la fenêtre de sa chambre il prêta attention aux bruits extérieurs, rien, il se déplaça prudemment très lentement toujours accroupi, quelques gardes étaient sur les murailles, ils surveillaient les alentours de façon nonchalante, la dernière attaque qu'il y eu a Dale remonte a 7 ans, une cinquantaine d'orcs avaient attaqués
la ville et s'étaient retrouvées criblées de flèches en a peine 2 minutes, et 2 jours plus tard l'attaque avait été oubliée. Les gardes n'étaient pas particulièrement attentifs, certains dormaient pendant leur période de surveillance, ou jouaient aux dés. Edgar continua d'avancer entre les maisons prudemment, il avait prévu d'agir une nuit sans lune pour être parfaitement dissimulé, les torches disposés
dans la ville lui permettait de se repérer, il passa les 10 minutes qui suivirent a slalomer entre les maisons et s'arrêter de temps en temps pour écouter les bruits, plus que quelques mètres et il aurais la prison en vue. Celle ci était moyennement surveillée et le garde semblait s'être endormi, l'occasion était trop bonne il ne devait pas la louper, il avait pris son marteau d'apprenti comme arme contondante.
Le garde était assis sur une chaise a l'intérieur du petit bâtiment, dissimulé de l'extérieur, Edgar se précipita vers l'arrière de la construction et tout doucement en fit le tour jusqu'à arriver a l'ouverture, ce bâtiment n'avait pas de portes pour pouvoir être surveillé en pleine journée, le garde sur sa chaise était en face de lui, une troche éclairait faiblement l'intérieur du bâtiment
Il regarda derrière lui prudemment vers la muraille pour vérifier qu'aucun garde ne regardait dans sa direction et agrippa son marteau a deux mains puis, lentement se redressa en levant le marteau au dessus de sa tète et, après un dernier coup d'œil furtif vers l'extérieur frappa violement le crane du garde, un craquement sinistre se fit entendre, le marteau s'était légèrement enfoncé dans la tête
du soldat, ce dernier commença a tomber vers l'avant, Edgar se précipita dessous pour le remettre assis sur son siège, et se cacha furtivement dans coin du bâtiment pour ne pas être a la vue d'un éventuel regard de dehors.

Son cœur battait furieusement dans sa poitrine, ses mains tremblèrent un peu plus, il pris quelques grandes inspirations et tourna la tète vers la cellule, son ami était la, il dormait, une pointe d'euphorie le submergea, il sourit pour la première fois depuis bien longtemps, récupéra encore quelques instants et fouilla son sac pour prendre ses crochets, vérifia de nouveau la muraille et se précipita sur
la serrure, il réussit a déverrouiller la porte en moins d'une minute mais l'urgence de la situation lui donna l'impression de s'être acharné sur cette dernière pendant des siècles. Il ouvrit la porte avec une extrême lenteur, un léger cliquetis métallique hurla dans le silence qui pesait, le cœur d'Edgar rata un battement, puis il se calma et s'accroupit vers son amant, il avait la tète cachée sous
sa couverture, il toucha son corps doucement et le secoua, doucement, "eh ! ...Amat !" murmura t'il avec empressement, "réveille toi !" on va s'en aller !", c'était bizarre, il le secoua plus vivement, puis enleva sa couverture se sa tète, au même moment une voix familière parla vivement derrière lui, "NE TE FATIGUE PAS IL EST MORT !".

C'était Alcira, la fille que ses parents lui avait trouvé, elle se tenait debout a quelques pas derrière lui et le regardait d'un air mauvais, Edgar resta un instant sans savoir quoi faire, "Je t'ai suivit, je me suis beaucoup amusé, en imaginant la tète que tu ferais" elle éclata de rire, Edgar regarda le visage d'Amat, il n'avait plus de chair sur le visage, ses traits étaient squelettiques, il devait être mort depuis
plus de trois semaines, la fille continua a cracher son poison en rigolant, "ils l'ont laissé crever de faim, c'est tout ce qu'il méritait, je peux t'aider a cacher le corps du garde et tu n'aura aucun problème, tu me fera un enfant ce soir, et tu continuera en m'en faire d'autres pour perpétuer la lignée de ma famille".
Tout sembla flou pendant un instant, son espoir était balayé a jamais, il regarda la fille droit dans les yeux , la rage gronda en lui, en voyant le visage de cette garce qui souriait vers lui, il avait un couteau avec lui, le pris et sauta sur elle, la plaqua au sol et la poignarda en plein ventre encore et encore, elle hurla, hurla, hurla, Edgar était aveuglé par la rage
et n'entendit aucun son a part le bruit du couteau qui entrait et sortait de la chair, le sang gicla partout autour de lui.
Il vit les gardes approcher en courant, se tourna pris délicatement le cadavre de l'homme de sa vie dans ses bras et pleura, pendant que des mains l'agrippèrent, plus rien d'autre n'existait a cet instant que la douleur et la haine.

Smaug regarda Edgar finir difficilement son histoire, "Je ...j...je ne pouv.. pouvait pas le ...lâcher" il termina sa phrase et éclata en sanglots pendant de longues minutes, puis termina "Apres cela je fut emmené dans les cachots souterrains, torturé et condamné a mort, si vous étiez arrivé une heure plus tard je serais mort, encore une fois ..... Merci Smaug"
Le dragon pris une grande inspiration, son histoire l'avait touché, "JE COMPRENDS TA DOULEUR, J'EN SUIS NAVRE", il regarda au loin vers erebor, "IL EST EVIDENT QUE TU NE M'A PAS MENTIT, JE LE VOIS DANS TON REGARD", Il tourna sa tète de nouveau vers Edgar, "REPOSE TOI MAITENANT, CETTE HISTOIRE T'A EPUISE, ESSAYE DE DORMIR"
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 30 Juin 2017, 22:21

Chapitre 8 : renouveau

Je finis par m'endormir, mon épuisement aidant, je sombrais dans un sommeil plutôt perturbé, quelques rêves des souvenirs des dernières journées, entre ma presque mise a mort, mon sauvetage, toute mon histoire que j'ai du raconter, mon inconscient ne savait plus ou donner de la tête et pris plaisir a tout mélanger pour fabriquer des rêves n'ayant absolument aucun sens. Je me réveillais de temps en temps pour m'endormir
aussitôt, le dragon veillait sur moi, cela faisais bien longtemps que je ne m'étais pas sentit en sécurité comme maintenant. Je finis par tomber dans un rêve ou j'étais avec Amat, nous dormions l'un contre l'autre, une douce chaleur se pressait contre moi, puis il se tourna vers moi et se mit a dire quelque chose d'incompréhensible, puis une leur bleutée s'échappa de son corps pour se placer sur le mien, aussitôt que la
lueur entra en contact avec moi, je me sentis merveilleusement bien, je .... je..., je me réveillais en sursaut, la lueur était toujours la, mais elle s'échappait d'une des mains de Smaug, "QU... que !" marmonnais-je, "NE BOUGE SURTOUT PAS " dit-il calmement, je restais immobile et attentif a ce qui se passais sur mon corps, je ....., je me .... sentais mieux, de plus en plus en forme, "TU ETAIS EN TRAIN DE MOURIR, CELA FAIT
2 JOURS QUE TU DORS SANS INTERUPTION", je le regardais pendant que l'aura d'énergie finissais d'entrer dans mon corps, "je .... pourquoi vous......" je balbutiais sans vraiment savoir quoi dire, il enleva sa main d'au dessus de mon corps et se réinstalla, il me regarda un moment silencieusement puis soupira, "BON.....EDGAR, J'ESPERE NE PAS AVOIR FAIT D'ERREUR", il regarda derrière lui lentement, j'attendais qu'il continue
de parler, il finit par me regarder de nouveau, "JE VAIS ETRE CLAIR, JE HAIS LES HUMAIN, LES NAINS, LES ELFES ET TOUTE AUTRE CREATURE QUI Y RESSEMBLE DE PRES OU DE LOIN", il fit une pause.

"MAIS !, AVEC TOI, CELA M'A DONNE A REFLECHIR, .....NOUS VENONS D'AVOIR DES ENNEMIS EN COMMUN, ILS SONT TOUS MORT, JE M'EN SUIS ASSURE", je me sentais tellement bien, je mis une main derrière moi pour toucher mon dos, plus aucune blessure. "OUI" dit-il, "J'AI PRIS LA DECISION DE TE SOIGNER, CELA ETAIT PARTICULIEREMENT COMPLIQUE, JE N'AI JAMAIS UTILISE MA MAGIE SUR UN HUMAIN AUPARAVANT, JE PENSE QUE LE RESULTAT EST CORRECT, J'AI
EGALEMENT AMELIORE TON CORPS AFIN QUE TU PUISSE TE DEFENDRE PLUS EFFICACEMENT CONTRE TES ENNEMIS, ...... J'AI EGALEMENT CHANGE LA FORME DE TON VISAGE POUR NE PAS ETRE RECONNU SI CERTAINS DE TES ENNEMIS ONT QUITTES LA VILLE AVANT MON ATTAQUE", je restais un moment muet, occupé a palper les différentes parties de on corps, en effet je n'étais plus le jeune homme maigrichon d'avant, je me mis debout et manqua de perdre l'équilibre,
j'étais a présent beaucoup plus grand, mes jambes me portaient avec une facilitée déconcertante grâce a des muscles parfaitement bien développés, non seulement sur les jambes, mais sur tout le corps, je relevais la tête pour regarder Smaug dans les yeux et lui adressa un sourire sincère, "je vais encore le dire mais ..... Merci".
Smaug sembla sourire légèrement, nous restâmes quelques moments simplement a nous regarder.

"QUE VA TU FAIRE A PRESENT ?", il posa cette question subitement, cela me fit bizarre de pouvoir de nouveau penser a l'avenir, "eh bien ....." commençais-je, je tournais la tête vers la foret le regard vague puis replaça mon regard dans les beaux yeux du dragon, "en fait ..... je ne sais pas, je ..... hier j'étais , enfin juste avant que vous arriviez, je n'avais plus d'avenir, et la maintenant, vous m'avez offert un avenir
un futur, une ... nouvelle vie", il continua a me regarder intensément, "mon plan avait été de fuir dans le Rohan mais ....." je sentit un reflux de larmes monter dangereusement, "sans ....s ... sans Amat, je ....", je arrêtais et pleura pendant une vingtaine de seconde, "LAAAA !", Smaug tenta de me réconforter avec sa voix caverneuse, je fis encore quelques sanglots puis, repris la parole, "Et vous Smaug ?, vous vous êtes vengés aussi ?
qu'allez vous faire maintenant ?", il pris une grande inspiration en grognant et en montrant ses dents, regardant au loin la citée d'erebor. "JE N'AI ....... PAS FINI MA VENGEANCE, LES NAINS D'EREBOR APPROVISIONNAIENT EN OR LES HOMMES DE DALE, JE VAIS LES ATTAQUER CE SOIR POUR QU'ILS NE PUISSENT PLUS JAMAIS CAUSER DE TORT A MA RACE", disant ces derniers mots, ses yeux se mirent a luire, ainsi que son poitrail qui fit apparaître
entre les jointures de ses écailles, comme de la lave en fusion, j'étais assis a quelques mètres de lui et du me relever et me cacher derrière une maison pour échapper a la température brulante qui se dégageait de son corps, "AHHH !" criais-je en réaction a la sensation de brulure intense qui me frôla, cela fit sursauter Smaug qui tourna brusquent sa tête vers moi, "ca brule !" dis-je en réponse
a son regard interrogateur, "OH JE M'EXCUSE" disant cela il fera ses yeux pendant quelques secondes et le feu en lui sembla disparaître, "JE ME SUIS ENERVE".

Il repris quelques respirations puis s'adressa de nouveau a moi, "NOUS ALLONS PRENDRE DES CHEMINS DIFFERENTS", il parlais lentement comme si il méditait ses propres paroles, "MAINTENANT TU A LES MOYENS DE POUVOIR TE DEFENDRE AVEC LA MAGIE QUE J'AI INSUFLE DANS TON CORPS, NE LAISSE PLUS JAMAIS PERSONNE TE FAIRE DU MAL A TOI OU AUX PERSONNES QUE TU AIME, CAR OUI, TU RETROUVERA DES PROCHES, C'EST CERTAIN !", Il se dressa et fit une sorte de grimace
en regardant de nouveau vers la montagne solitaire, "EDGAR !", il s'éloigna de moi d'une vingtaine de mètres me regarda et dit : "ADIEU", puis d'une seule poussée il fila droit vers le ciel faisant s'écrouler quelques bâtiments autour de lui et un torrent de poussière m'obligea a cacher mes yeux, j'entendis le claquement des ses ailes s'éloignant, je fit tout mon possible et couru, étonnamment vite vers les murailles pour tenter de l'apercevoir
une dernière fois mais le temps d'escalader les murs, il n'était plus la, je me sentis de nouveau seul, un grand vide m'emplissait soudainement.

J'écoutais quelques minutes les bruits au loin mais le silence hurlait, résigné je descendis les marches de la muraille et parcouru les ruines de la ville, plus rien ne me retenais ici, j'étais libre, pensant a la conversation que j'eu avec le dragon, je me souvenais qu'il avait changé mon apparence, je parcouru mon visage de mes mains et sentit que les formes de ma mâchoire étaient différentes
a quoi j'étais habitué dans mon ancienne vie ...... ancienne vie pensais-je, oui, c'était une nouvelle vie qui commençais pour moi, je continuais de parcourir les ruines a la recherche d'un quelquonque morceau de miroir qui me permettrais de voir ma nouvelle tête, je vis surtout des corps calcinés dans de nombreuses maisons, a un moment je reconnu une des personnes qui m'avait tabassée dans la ruelle, et je mis un énorme coup de pieds dans son cadavre avec une grande euphorie, il me fallu au moins une demi heure pour pouvoir trouver un pseudo-miroir valable et en regardant a l'intérieur ce que je vis me fit un choc, je cru pendant une seconde qu'une autre personne se trouvait derrière moi tant ce nouveau visage m'était étranger, j'avait maintenant les yeux bleu clairs, un visage fin, presque comme un elfe mais avec une construction un peu plus, comment dire ... trapue, j'avais des cheveux bruns ce qui changeait bizarrement par rapport a mes anciens cheveux noirs.

"Bon !" me dis-je, il allais falloir que je m'organise pour voyager jusqu'au Rohan, trouver des provisions en priorité, des vêtements aussi, enfin si cela était possible, peut être que ........ non !, je pensais un instant retourner dans le souterrain pensant que c'était le seul endroit épargné par les flammes mais, je m'interdis de m'y aventurer, cette partie de ma vie était terminée. Je finis au bout d'une longue recherche par trouver de quoi
me couvrir le dos, une épée courte légèrement tordue (fondue plutôt), et un jambon entier que je réussi a placer dans un sac de fortune, puis après un dernier regard sur la ville je me mis a marcher vers la grande entrée de Dale, une grande arche en pierre qui avait un grand portail en bois dorénavant calciné, je dus me servir de mon épée pour réussir a me tailler un passage dans le bois, après une dizaine de minutes je me glissais dans l'ouverture
que j'avais taillé, un vent frais se leva, je marchais quelques mètres et m'installa en tailleurs sur le sol, réfléchissant a mon itinéraire, puis je me fit sursauter tout seul, "mais oui !" dis-je a haute voix, j'avais oublié ma nouvelle apparence, je pourrais passer a lacville prendre des provisions en prétendant être un rescapé de Dale, je passerais inaperçu, enfin ..... les gens me demanderaient surement des détails sur la façon dont j'avait survécu
il fallait que j'invente une histoire crédible, car je ne pouvais pas prétendre a un coup de chance étant donné la fureur de Smaug, personne n'aurais pu survivre dans cette fournaise.

Mon visage s'éclaira subitement, j'ai trouvé la solution !, une amnésie !, je raconterais simplement que je me suis réveillé dans les décombres de Dale ne sachant pas ce qu'il s'était passé, voila !, ensuite ils me demanderaient surement qui eta ......... j'avais fermé les yeux pour réfléchir et un grand bruit juste a coté de moi me fit sursauter, j'ouvris les yeux et je vis Smaug en face de moi, il était essoufflé et tremblait légèrement, je vis
un grand sillon derrière lui, apparemment il s'était écrasé au sol, "EDGAR ..... HUMMFF !", il pris de grandes inspirations et ses tremblements se calmèrent, "JE .... VAIS AVOIR HUMMFF !, BESOIN DE ....... TON AIDE !"
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 30 Juin 2017, 22:30

Fanfiction terminée, bien sur il y aura une suite, pas encore d'idées pour le titre mais ca viendra !
maintenant je vais la traduire en anglais ! :D
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede Rova » 01 Juil 2017, 10:38

Cool ! Je pensai que l'histoire allait bien se terminée mais au final tu nous tease un peu la suite 8-)
Bonne chance pour la trad, tu va avoir du boulot !
Attention, un sushi psychopathe meurtrier se cache dans ce message.

Ne le touche pas !!
+ [spoiler]
C'est bon, je l'ai mangé ;)
Avatar de l’utilisateur
Rova
lion  (vert et blanc, quelques rayures blanches)   Anthro
 
Messages: 340
Inscription: 29 Jan 2017, 19:37
Localisation: Lyon

Dessinateur
Fursuiter

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug *terminée*

Messagede jigaard » 28 Sep 2017, 18:20

Et voila la suite, je vais continuer sur cette fanfic avant de me remettre sur la suite de l'ordre d'E.O.H.L

Dites moi ce que vous en pensez (même en MP)

Bonne lecture ! :D



Chapitre 9 : Un long chemin (point de vue : Edgar)

Smaug continua de trembler un moment, il semblait sous le choc. Je décidais de le laisser reprendre son souffle avant de lui parler. Il me regarda et vit l'inquiétude sur mon visage. "NE .... T'INQUETE PAS." dit-il calmement, une fois son souffle calmé. "IL VA FALLOIR QUE JE PROCECE AUTREMENT POUR PENETRER DANS EREBOR" continua t'il. Je restais a l'écoute, il regarda les alentours, et je pu voir une armée arriver au loin, apparemment des elfes.
"CACHE TOI !" me dit-il. "IL NE FAUT PAS QUE L'ONT TE VOIE EN MA PRESENCE, RESTE DANS L'OMBRE" me demanda t-il. Je me replaçais a l'intérieur de la muraille et je me mis a lui parler. "Smaug ! Vous m'avez sauvé la vie ! Je veux vous aider en retour !" lui dis-je honnêtement. Il leva sa tète et me regarda par dessus la muraille. "HUMMM .... TU EST VRAIMENT SINCERE !" il s'arrêta un moment puis poursuivit. "JE NE PEUX PAS RESTER ICI, IL VA FALLOIR QUE JE FASSE SEMBLANT D'AVOIR EU PEUR POUR QU'ILS CROIENT ETRE EN SECURITEE" dit-il. J'étais perplexe, que s'était-il donc passé. Le grand dragon ne semblait pas être blessé. "IL VA FALLOIR QUE TU ME REJOIGNE PLUS AU SUD. JE VAIS DEVOIR T'ENSEIGNER CERTAINES CHOSES POUR QUE TU PUISSE TE DEFENDRE EFFICACEMENT, ET POUVOIR M'AIDER !" dit-il, presque en murmurant. "Ou dois-je vous retrouver ?" demandais-je. Il releva la tête et regarda au loin, puis revint vers moi. "DIRIGE TOI SIMPLEMENT VERS LE MORDOR, AU PIED DES MONTAGNES. LA ZONE EST DEPOURVUE D'HABITATIONS, QUAND JE TE VERRAIS ARRIVER, JE VIENDRAIS TE CHERCHER." me dit-il. Il regarda de nouveau vers l'armée d'elfes, se positionna pour prendre son envol, et me parla une dernière fois. "JE NE TE DEMANDE QU"UNE SEULE CHOSE ....... NE TE FAIS PAS TUER !" Puis il s'envola brusquement, filant a une vitesse prodigieuse dans les airs, je ne pouvais que l'admirer tellement ce dragon était
magnifique. Il s'éloigna, encore et encore, en direction du sud, il devint un petit point dans l'horizon, puis disparu complètement. Je fis le point, j'étais, presque nu, et avec rien pour me défendre, j'allais avoir besoin d'équipement pour aller jusqu'au Mordor.

Me dirigeant vers le sud je pus trouver un petit village au bout de deux jours, j'étais extenué. Je réussi a trouver des gens a peu prés aimables pour pouvoir loger et également trouver des habits plus convenables en cas d'échauffourée. Il y avais également un petit forgeron qui me reforgea ma petite épée en échange d'un peu d'aide dans son travail pour une journée. J'en profitais pour me renseigner sur un chemin sur, jusqu'au mordor, un des habitants
du village possédait une carte, que je réussi a copier grossièrement. Je pris soin a ne pas attirer l'attention sur moi. Ceci dit, les gens n'étaient pas très bavards, c'était un petit village de paysans. Je restais dans le bourg pendant trois jours, je pris le temps de me reposer et de prendre suffisamment de provisions pour aller rejoindre Smaug. Je n'avais malheureusement pas de cheval, juste mes pieds pour marcher. Je fus retardé un bon moment
a chercher un gué pour traverser le fleuve se rendant a la mer de Rhun. Une fois traversé, je décidait de continuer en longeant la foret noire, a une distance respectable évidement, car je n'avais aucune envie de me faire trucider par je ne sais quelle abomination a l'intérieur. Je mis trois jours pour parvenir a l'extrémité de la foret en continuant vers le sud. Mes nuits étaient très courtes, je n'osais pas dormir, car , de mon
feu de camp, j'entendais des bruits étranges venants de la foret.

Je commençais a être rassuré. Car un jour après avoir quitté le bord de la foret je pu apercevoir au loin les montagnes du Mordor. Au moins, je ne pourrais pas me perdre, mais je devais redoubler de prudence car je devais traverser les terres sauvages avant de parvenir a pieds des montagnes, j'estimais avoir encore 3 jours de marche forcée. Mais cependant, la fatigue ne m'affectait pas. Enfin, moins, voir beaucoup moins qu'avant. Le sortilège
que Smaug a utilisé sur moi doit y être pour quelque chose. J'avais pris soin de prendre une bonne quantité d'eau dans le fleuve avant de m'éloigner de la foret car les plaines dans lesquelles j'entrais, étaient a moitié désertiques. J'essayais également d'économiser mes vivres. J'avais déjà consommé la moitié de mon jambon. C'était surtout l'eau qui m'inquiétais. Même en prenant juste des petites gorgés de temps en temps. J'avais l'impression qu'elle
disparaissais a un vitesse impressionnante. Arrivé a la fin du deuxième jour après avoir quitté la bordure de la foret, je du faire une pause car, j'avais eu des vertiges. Je marchais a un rythme effréné, je m'étais surmené. L'idée de revoir Smaug, me donnais une motivation sans précédente. Quand je fus arrivé au pied d'une des montagnes du mordor, ce fut un soulagement qui fut aussitôt remplacé par de l'angoisse. J'avais quasiment épuisé tout
mes vivres.

Il faisait beaucoup plus chaud autour des montagnes, et mes réserves d'eau étaient presque vides, assez encore pour une journée. Je continuais vers l'est, en longeant la montagne. Espérant croiser le dragon a n'importe quel moment. Il m'avait demandé d'être discret, je ne l'avait donc pas appelé, mais, quand j'eu épuisé entièrement ma gourde d'eau. J'eu de nouveau peur pour ma vie. Je mis mes mains en porte voix et hurla a pleins poumons.
"JE SUIS LA !!!!!!!" J'attendis un moment et répéta mon appel. "EH OHHHHH !!!! JE SUIS ARRIVE !!!!" Pas de réponse, seulement le silence angoissant de l'étendue désertique autour de moi, ma voix faisait écho a cause des montagnes. J'espérais que le dragon ne m'avait pas envoyé a la mort, abandonné volontairement, par jeu. Durant l'heure qui suivit je commençais vraiment a m'inquiéter, il me faudrait au moins quarte jours pour rejoindre l'extrémité
est du mordor, sans être sur de retrouver Smaug. Il devait peux être rigoler de sa blague en ce moment, j'avais entendu dire que les dragons pouvaient être cruels. Je fini par arrêter de marcher. Peut être que le dragon avait autre chose a faire avant d'arriver au Mordor, j'étais sans doute arrivé trop tôt. En regardant vers l'ouest, je ne pouvais même pas apercevoir quoi que ce soit. J'étais a au moins 5 jours de marche du Rohan. Je fis le point rapidement,
je pourrais tenir encore trois jours maximum, donc pas assez pour arriver de nouveau a la civilisation. Je commençais a paniquer a présent. Plus qu'une solution, je me mis a hurler. "SMAAAAAAAUUUUG !!!!! OU ETEZ VOUS ???!!!" Je recommençais plusieurs fois, a pleins poumons. Le silence me hurlait ma solitude. Je pris le temps de m'assoir par terre quand je sentis le sol trembler derrière moi. Une lueur d'espoir revint en moi. Je me retournais prés
a voir un dragon. Seulement, c'était un troll des cavernes. Il était immense, au moins 10 mètres de haut. Il courrait dans ma direction.

Ni une, ni deux. Je pris mes jambes a mon cou. Courant aussi vite qu'il m'était possible, je scrutais les parois rocheuses a ma droite, dans l'espoir de voir un endroit ou je pourrais me faufiler, hors de portée du troll. Je sentais le troll se rapprocher d'avantage, et toujours pas d'issue. Je commençais lentement a entrevoir ma mort prochaine quand j'entendis une voix familière. "COUCHE TOI SUR LE SOL !!" venant de ma droite. J'obéis instantanément. Me jetant sur le sol et m'aplatissant le plus possible, fermant les yeux sur le coup. Sur l'instant, j'entendis le Troll stopper sa course, puis le sol trembla violement a coté de moi, je sentis une bourrasque de vent qui faillit me soulever juste au dessus de mon dos. Tournant le tète je regardais légèrement derrière moi. Je vis le troll faire un vol plané en direction de la paroi montagneuse. J'entendis ses os
se briser sous le choc. Il retomba sur le sol. Son corps convulsait, ses membres s'agitant dans des postures étranges. "S... Smaug ?" demandais-je timidement. Je le sentis se déplacer autour de moi. "TU PEUX TE RELEVER, C'EST FINI." me dit-il d'une voix sereine. Je me relevais plutôt vite et admira de nouveau mon sauveur. Ses écailles rouges ressortaient d'avantage avec la roche noirâtre de la montagne derrière lui. Ses grands yeux couleur or me
fixaient avec intensité.

"Pour la deuxième fois .... Merci Smaug ! J'ai bien cru que j'allais mourir encore une fois." lui dis-je simplement. Sur ce, il éclata d'un léger rire. "TE SAUVER LA VIE UNE DEUXIEME FOIS ? OH NON !" dit-il en tournant son immense tête vers le troll, dont le corps était maintenant amorphe. "VOIS TU ? CE TROLL ME NARGAIT DEPUIS PLUSIEURS JOURS, J'AVAIS BESOIN D'UN APPAT POUR L'ATTIRER A MA PORTEE" me dit-il d'un ton neutre. Il m'avait donc vu
arriver depuis un moment. "Eh bien ! Heureux de m'être rendu utile !" dis-je en souriant, continuant de l'admirer. "Mais ..... vous êtes arrivé la depuis combien de temps ? Je ne vous ai pas vu." lui demandais-je après un moment. "TU AVAIS JUSTE A LEVER LES YEUX. LES TROLLS DES CAVERNES NE PEUVENT PAS REGERDRE VERS LE HAUT A CAUSE DE LEUR CONFORMATION ANATOMIQUE AU NIVEAU DE LEUR NUQUE. MAIS ILS ONT UN ODORAT PARTICULIEREMENT DEVELOPPE." me dit-il
avant de regarder vers le ciel. "JE SUIS JUSTE EN HAUT. TU VOIS L'OUVERTURE ?" me demanda t'il. Je scrutais en l'air le long de la paroi rocheuse et, en effet je pu voir un renfoncement a au moins 100 mètres de hauteur. "Et ... je vais devoir faire un peu d'escalade j'imagine ?" lui dis-je franchement. Il me répondit aussitôt. "NON, JE VOIS BIEN QUE TU EST EPUISE. TU EST A COURT DE VIVRE AUSSI JE CROIS, EXACT ?" me dit-il.
"Oui, c'est exact ....... je monte comment ?" lui demandais-je. Il se mit face a la paroi et l'agrippa fermement aves ses griffes de ses membres antérieurs. "TU VA T'ACCROCHER AU BOUT DE MA QUEUE. JE VAIS GRIMPER." dit-il en commençant a monter. Je vis l'extrémité sa queue se présenter a ma hauteur. Il gardait un œil sur moi. J'osais a peine le toucher, il vit mon hésitation. "NE T'INQUIETE PAS, TU A MA PERMISSION." dit-il.
Je me mis donc sur sa queue, a califourchon et en fis le tour de mes deux bras, c'était comme être installé sur un rocher vivant. "Je me tiens." lui dis-je. Aussitôt, je me sentit soulevé vers le haut. C'était étonnamment confortable, je m'attendais a devoir m'agripper de toutes mes forces. Mais il grimpait doucement, et très silencieusement. Au bout d'une petite minute, je vis son corps disparaître dans la cavité rocheuse. Puis, il
s'arrêta de bouger, pour me permettre de descendre. La caverne était immense. On aurais très ben pu y mettre cinq Smaug a l'intérieur. "BIENVENUE CHEZ MOI !" me dit il d'une voix enjoué.
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 10 Oct 2017, 19:02

Chapitre 10 : Instruction


Cela faisait maintenant 5 jours que je "vivais" avec Smaug. Les premiers jours, ce ne fut pas facile, enfin, J'avais tout ce dont j'avais besoin pour me nourrir et boire. Sauf que cela changeait un peu de mes habitudes. Pour la bouffe, viande de troll des cavernes. Smaug m'avait laissé une jambe ou je pouvais piocher dedans, il avait avalé le reste d'un seul coup.
Bon, c'était de la viande me disais-je. Je faillis vomir la première fois, puis l'idée que j'allais surement crever de faim si je ne mangeais pas, fini par me motiver. En ce qui concernait l'eau, Smaug s'en chargeait, il prenait de l'eau dans sa bouche dans un lac situé un peu plus au nord du Mordor, il revenait en gardant l'eau, et je remplissais mes gourdes a l'intérieur de sa bouche.
C'était très impressionnant, ses dents acérés brillaient avec la lumière du jour et je pouvait voir le fond de sa gueule tapissée de muqueuses rougeâtres,
espérant de ma finir a l'intérieur un jour. Bien évidement pour l'eau aussi je devait m'adapter. Avec le trajet qu'il faisait, pas mal de salive se mélangeait a l'eau. Elle avait un aspect un peu visqueux, mais, comme pour la viande de troll, je fis mon possible pour ne pas vomir les premières fois.
Je ne me permettais pas de lui demander si il se rinçait la bouche, je ne voulais absolument pas lui manquer de respect ou l'insulter indirectement.
Mais .... j'eu la réponse un jour, l'eau qu'il m'apporta était légèrement ..... rougeâtre.
Et en ce qui concernais mes autres besoins naturels, Il avait réussi a me sculpter un escalier rudimentaire avec ses griffes pour que je puisse descendre. Bien sur, je ne me reposais pas beaucoup, car il attendais beaucoup de moi. Et j'avais énormément a apprendre de lui.

Il commença par me révéler pour quelle raison il avait détruit la ville de Dale. Et également pour quoi il devait s'emparer d'Erebor. Il s'agissait avant tout de la survie de son espèce. Il luttait contre une organisation appelé "la roue de feu" qui avait comme objectif, d'éradiquer les dragons de la planète. Un de leurs QG se situait précisément a Dale. Et Smaug avait appris qu'ils se faisaient financer par le roi d'Rebord.
Quand je dis a Smaug l'immense quantité d'or qu'ils possédaient vraiment, il devint très nerveux. "IL FAUT METTRE UN TERME A LEURS AGISSEMENTS LE PLUS VITE POSSIBLE !" me dit-il sur le coup. Pendant les premiers jours il m'avait initié a de la magie simple. Pour que je puisse soigner mes blessures en cas d'attaque, et bien sur, pour pouvoir attaquer. C'est cela qui dura le plus de temps, il fallait une concentration extrêmement rigoureuse. Je n'avais aucun mal a m'endormir.
Mais cela en valait la peine. En guise d'entrainement, il me donna comme exercice de réussir a tuer une dizaine de gobelins. Il fit un tapage infernal en frappant les parois de la montagne dans le but de les affoler. Puis je n'avais plus qu'a aller les cueillir. J'arrivais a lancer des flammes qui jaillissaient des paumes de mes mains. Les gobelins étaient terrorisées par ce que je pouvais faire. J'avais également réussi améliorer ma condition
physique. Je ne savais pas quel type de magie il avait utilisé sur moi mais, j'arrivais a prendre de la masse musculaire très facilement et.
Je n'ai pas remarqué tout de suite que mes jambes aussi s'étaient musclés après le voyage de la montagne solitaire jusqu'à l'antre de Smaug.

Entre temps il m'avait raconté ce qu'il s'était passé lorsqu'il avait tenté d'attaquer Erebor. "JUSTE APRES T'AVOIR QUITTE, J'AI DECIDE DE VOLER EN RAZE MOTTE PRES DU VILLAGE DE LACVILLE, J'AI PRIS UN PEU DE PLAISIR A LEUR FAIRE PEUR EN PASSANT, JE LES ENTENDS ENCORE HURLER" dit-il en fermant les eux quelques secondes avant de poursuivre. "AU FUR ET A MESURE QUE JE ME RAPPROCHAIS D'EREBOR, J'AI PU REMARQUER QU'ILS N'AVAIENT ABSOLUMENT AUCUNE DEFENSES" dit-il avec un air serein.
Il marqua une pause. "MAIS ..... ALORS QUE JE DESCENDAIS UN PIQUE VERS LA PORTE PRINCIPALE, J'EU L'IMPRESSION DE ME FAIRE HEURTER DE PLEIN FOUET PAR LA MONTAGNE ELLE MEME. CELA M'A PRESQUE ASSOME. C'ETAIT COMME UN MUR INVISIBLE. J'ETAIS SONNE, DONC JE M'ETAIS POSE SUR LE SOL SANS M'EN RENDRE COMPTE. PUIS ..... ALORS QUE JE REPRENNAIS MON SOUFFLE, UNE VOIX S'EXPRIMA. ELLE DISAIT DE REFREMER LA BARRIERE POUR ME TENIR PRISONIER ET DE CHARGER LES FLECHES NOIRES ALORS QUE J'ETAIS ENCORE ASSOME" dit-il en se crispant. "Mais ..... des nains ... mages ??" dis-je subitement. "OUI EXACTEMENT ! ENCORE UNE DE LEUR FOURBERIES ! TANT QU'ILS POURRONS UTILISER CETTE MAGIE, IL ME SERA IMPOSSIBLE DE PRENDRE EREBOR." Il s'arrêta de parler quelques secondes, puis me regarda droit dans les eux avec intensité.
"ET ..... C'EST LA QUE TU ENTRE EN JEU .... EDGAR. J'AIMERAIS QUE TU T'INFILTRE DANS EREBOR,
QUE TU NEURTALISE, SOIT LES MAGES, OU LE DISPOSITIF QUI LEUR PERMET D'UTILISER DE LA MAGIE ET QUE TU DETRUISE LEURS FLECHES NOIRES !" finit-il. Il continuait a me regarder avec le même regard perçant, attendant avidement ma réponse.

Je pris une bonne inspiration avant de lui répondre. "Smaug .... Je vous dois la vie ! Je ferais mon maximum pour vous aider ! Je vous le promet." dis-je sincèrement avant de continuer, faisant bien attention de ne pas lui couper la parole. "Mais ..... si la cité est aussi bien équipée, comment vais-je pouvoir faire ? De plus ... je serais seul." lui demandais-je. "NE T'INQUIETE PAS DE CELA, JE VAIS POUVOIR T'AIDER, A DISTANCE. JE VAIS UTILISER UNE
MAGIE QUI NOUS PERMETTRA D'ETRE LIES PAR L'ESPRIT, AINSI JE POURRAIS VOIR PAR TES YEUX, PARLER DANS TA TETE ET, SI TU A DES PROBLEMES, TE CONTROLER QUELQUES INSTANTS POUR TE TIRER D'UN MAUVAIS PAS." Il s'arrêta un moment et me regarda fixement. "SEULEMENT ...... CE SORTILEGE NE POURRA FONCTIONNER QUE SI TU ME VOUE UNE CONFIANCE ABSOLUE, DANS LE CAS CONTRAIRE, JE RISQUE DE TE CAUSER DES DOMMAGES
AU CERVEAU." finit-il.
Il pourrais donc me contrôler ? En effet c'étais un moyen, efficace. Evidement après ce qu'il avait fait pour moi je lui faisais confiance. La preuve, la nuit, je dormais prés de lui et je n'avais aucun problème d'endormissement. "Smaug, je vous fait confiance. J'accepte votre sortilège." dis-je franchement sans hésitation. Il continua de me regarder droit dans les yeux un moment puis, repris la parole. "TRES BIEN ......... DANS CE CAS, JE VAIS TE DEMANDER DE T'ALLONGER SUR LE DOS. ET DE TE DETENDRE PENDANT QUE JE PROCEDE A L'ANCRAGE DE MON ESPRIT SUR LE TIEN." dit-il pendant que je commençais a m'installer sur le sol.
"TU RISQUE DE TE SENTIR BIZARRE, DONC, QUOI QU'IL SE PASSE, RESTE CALME ....... TU EST PRET ?" Je pris le temps de m'installer dans une position confortable, pris une grande respiration et détendis mes muscles. "Je suis prêt" dis-je calmement.

Ce qui s'ensuivit fut .... très étrange. Tout d'abord, j'entendis Smaug parler un dialecte étrange, sa voix résonnait d'une façon très puissante. Je m'efforçais de rester calme tandis que je sentis des picotements sur tout mon corps, puis soudain j'eu l'impression que le sol descendais a une vitesse affolante, la seconde d'après je me sentis envahit d'une colère sourde et d'un désir de tuer. Puis, des sensations normales revinrent et subitement je sentis
comme si on m'infligeais un énorme coup de poing dans l'estomac mais pas physiquement, comme une onde d'énergie.
Je ne pu m'empêcher de me relever et d'hurler. Puis je me mis a genoux, je sanglotais, de .... pas de douleur mais ..... c'étais étrange. J'étais également essoufflé. Tandis que je relevais la tète je vis que Smaug me regardais attentivement. "C'EST TERMINE. REPOSE TOI MAINTENANT." Je l'entendais mais ...... il n'avait pas remué les lèvres.
Sa voix résonnait directement dans ma tète, moins fort mais plus distinctement que si il avait parlé. "OUI ! LE SORTILEGE A MARCHE, ESSAYE DE ME PARLER PAR LA PENSEE. TU A JUSTE A IMAGINER QUE JE SUIS A COTE DE TOI ET PENSER A CE QUE TU VEUX ME DIRE" dit-il encore par télépathie. Tandis que je fermais les yeux, je me contrôlais pour penser a ce que je voulais lui dire. "J'ai ressentis plusieurs émotions différentes durant le sortilège" pensais-je.
Je rouvris les yeux et regardais de nouveau le dragon. Il hocha la tête et se mis a parler, avec sa bouche cette fois ci. "EH BIEN, AVANT DE LANCER MON SORTILEGE J'AI TOUT D'ABORD VERIFIE LA PLUPART DE TES SOUVENIRS. LE DERNIER SOUVENIR QUE J'AI REGARDE ETAIT CELUI DE LA MORT DE TON AMANT. JE M'EN EXCUSE."
Continuant de récupérer mon souffle je m'était de nouveau allongé sur le dos. "REPOSE TOI" me dit-il de nouveau. Puis je finis par tomber
dans un sommeil de plomb.

Après cela j'ai du dormir une journée entière tellement le dragon avait épuisé mon énergie vitale avec son sortilège. J'avais un peu mal a la tête mais cela passa rapidement. Une fois de nouveau en pleine forme, Smaug ne me ménagea pas un seul instant, il continua a m'enseigner quelques autres magies offensives, lesquelles, j'eu l'impression d'apprendre plus facilement, car il pouvait entrer dans mon esprit et m'aider quand ma concentration déviait légèrement.
Pendant au moins 5 jours, je m'exerçais assidument. Smaug était très exigeant avec moi, mais sans pour autant être méchant. Et il ne me poussait jamais jusqu'à l'épuisement. Puis le sixième jour il fini par décider que j'étais prêt. "IL VA FALLOIR QUE TU PARTES MAINTENANT" me dit-il soudainement a mon réveil. "TU VA SANS DOUTE ME TROUVER RUSTRE, MAIS, IL FAUT SE DEPECHER CAR LA ROUE DE FEU EST SUREMENT EN TRAIN DE REPRENDRE DES FORCES ET DE SE REORGANISER. ET JE NE PEUX PAS LEUR PERMETTRE DE PROSPERER. APRES LA CHUTE D'EREBOR ILS N'AURONT PLUS AUCUNS MOYENS POUR SUBVENIR A LEURS DEPENSES." Sur ce, il se dressa et regarda au loin. "Très bien, je vais préparer mes provisions et je pars sur le champ !" dis-je en commençant a rassembler mes affaires précipitamment. Smaug quand a lui continuait a fixer l'horizon, il marmonnait légèrement, je ne comprenais pas ce qu'il disait. Il semblait réfléchir a un plan.
Je lui faisais confiance, il arriverais sans aucun doute a trouver une solution pour pouvoir assiéger Erebor. "BIEN SUR ! IL A UNE SOLUTION A TOUT." dit-il, cela me fis sursauter. Le fait de savoir qu'il pouvait écouter chacune de mes pensées était perturbant. De plus, n'ayant pas eu de contact ..... charnel depuis très longtemps, il allais falloir que je fasse attention a mes pensées lubriques, pour ne pas le mettre mal a l'aise. Au même instant il tourna la
tête vers moi vivement et il éclata de rire. Un rire grave et guttural, mais très agréable a l'oreille, qui résonna dans toute la caverne. "OH ... NE T'INQUIETE PAS POUR TES PENSEES D'ORDRE SEXUEL. JE PENSE SURPASSER N'IMPORTE QUEL HUMAIN ET PAS MAL DE MES SEMBLABLES DANS CE DOMAINE, DONC, TU NE ME CHOQUERA ABSOLUMENT PAS !." dit-il, ce qui me mis encore plus mal a l'aise. Tandis que je restais immobile un instant, il me pressa d'avantage. "BON ? TU PARS ?" dit-il d'un ton sec.

Je faillis trébucher en sortant de la caverne. Sans me retourner j'entendis un grondement réprobateur de la part de Smaug. J'avais maintenant l'habitude du chemin dans la roche pour descendre, je parvins au sol assez rapidement. Je parcourus une centaine de mètres puis me retourna et salua Smaug avec un hochement de tête, il continua de me regarder impassible, sans aucune réaction. Sauf dans ma tète, je l'entendis aussitôt.
"GARDE LE MEME RYTHME DE MARCHE QUE TU AVAIS POUR VENIR. AUSSI, NE T'ATTENDS PAS A CE QUE JE TE FASSE LA CONVERSATION PENDANT TON VOYAGE, ET JE TE PRIERAIS DE NE PAS ME DERANGER. JE TE CONTACTERAIS SI J'ESTIME CELA UTILE, POUR L'INSTANT, RENDS TOI SEULEMENT A EREBOR, ON AVISERA SUR PLACE." dit-il, puis il se tut. Et me revoilà de nouveau en face des terres sauvages.
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Re: [FANFICTION] Ma rencontre avec smaug

Messagede jigaard » 10 Oct 2017, 19:16

Et voici une petite illustration avec le trajet d'Edgar en bleu
Et le trajet de Smaug en rouge

:)
Fichiers joints
TerresduMilieu3traA.jpg
Avatar de l’utilisateur
jigaard
dragon  (rouge)   Anthro
 
Messages: 196
Inscription: 10 Nov 2016, 20:17
Localisation: EURE ET LOIRE

Sur la Furmap: jigaard

Ecrivain
Portfolio https://www.furaffinity.net/gallery/jigaard/ -->

Suivante

Retourner vers Les Arts


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités