Abelle et l'aulne (petite histoire niaise)

Discutez ici de tout sujet en rapport avec l'art ayant pour thème le furry (NON adulte), ou ce qui peut-être utile pour les artistes dans le furry.
Art est entendu dans le sens large, cela peut-etre des dessins, fursuits, musiques...
Cela peut varier du partage avec les autres de vos trouvailles, creations, questions techniques, etc..

Modérateurs: modérateurs, admins

Abelle et l'aulne (petite histoire niaise)

Messagede Rozac » 16 Juil 2016, 13:44

Abelle et l'aulne

Abelle courait dans les bois sous les ombres des grands arbres fleuris, le vert
des plantes de la profonde foret était presque fluo avec la lumière qui baignait
les bois, cela faisait resplendir le pelage roux d'Abelle. Cette petite renarde
vivait seule dans ces bois, elle gardait jalousement un terrier qui lui servait
de maison, elle n'acceptait aucune visite dans cette endroit, cet égoïsme venait
de sa prudence énorme qu'elle accordait à ce qui lui appartenait à cause de sa
peur de l'inexploré.

Abelle cherchait son seul ami, Listien, un grand loup gris envers qui elle avait
une bonne confiance, cela faisait déjà neuf jours qu'elle ne l'avait pas vue,
cette absence dans les environs était sûrement due au Printemps qui était arrivé
depuis quelques semaines, les loups adorent chasser à cette saison après tout.
Elle continuait de courir vers la direction des sous-bois, là où ils se
rencontraient le plus souvent pour se saluer ou passer du temps ensemble. Excitée
à l'idée de le revoir, elle ne voyait pas le temps passer pendant qu'elle avançait,
à tel point qu'elle se stoppât net lorsqu'elle fut frapper par un détail choquant
pour ses yeux.

La renarde regardait derrière, devant elle et même sur ses côtés, elle n'avait pas
vue son repère, le repère. Si la peur d'Abelle de l'inconnue devait avoir un
symbole, ce serait l'aulne* qui sers de repère pour savoir si elle hors de sa
"zone de confort" comme elle aimait l’appeler. Elle ne l'avait pas vue, son aulne,
elle se sentis mal, observée et épiée. Elle détestait ce sentiment, de se sentir
seul, c'est pour ça qu'elle décidât de revenir sur ses pas et de reporter son
entrevue avec Listien.

Elle fit demi-tours et avançât vers là où la foret semblait plus profonde, elle se
dépêchait car la journée était déjà bien entamée et un orage de préparait. Elle
continuait d'avancer malgré la boule au ventre et l'incertitude de où ce qu' elle
allait, les gouttes commençaient à tomber entre les branches des arbres qui
laissaient de plus en plus d'ombres sur le sol tandis que le ciel s'assombrissait.
Abelle commençait à courir lorsque le pluie fine de l'orage se changeait en averse,
une nuit d'orage et sans Lune approchait.

Abelle n'était pas rassurée, la nuit tombait et l'orage commençait à éclater,
l'averse était violente et la renarde avait de plus en plus de mal à distinguer
sa route. Un énorme éclair déchirât les cieux et fit sursauter Abelle. A présent
trempée et apeurée, elle décidât de courir vers un abris le proche, les éclairs
formaient des ombres terrifiantes de monstres avec les arbres tortueux qu'elle ne
reconnaissaient pas, lorsque le noir retombait, le vents hurlait dans ses oreilles
ce qui l'empêchait de rester calme. L'orage continuait, elle avait l'impression que
cela faisait une heure qu'elle courait en chercher désespérément un réconfort, un
visage amical ou même un silhouette de quelqu'un, n'importe qui.

Elle changeait de route, ne savait plus où elle allait, se perdit et décidât de
rester débout à essayer de se calmer au milieu de la tempête. Elle restât ainsi
sans savoir combien de temps elle était debout à essayer de se calmer, elle se mit
à reculer doucement, en soufflant pour calmer sa respiration. Elle heurta quelque
chose de dur mais familier, elle se laissât glisser jusqu'à être assise en position
fœtal. Elle ne bougeât plus et s'endormit.

La perle du matin gouttait des branches de la foret. Le ciel était dégagé mais
encore un peu sombre, d'une couleur bleu océan profond. La tempête était passée,
les oiseaux chantait et un hiboux se faisait entendre tout proche. Abelle ouvrit
les yeux doucement, pensant que sa mésaventure n'était qu'un rêve. Mais elle se
rendit vite compte qu'elle avait bien vécu cela et regarda sur quoi elle s'était
réfugiée, c'était le grand aulne qu'elle connaissait. Abelle gloussât en voyant la
stupidité de sa situation, avant de repartir chez elle dans son terrier, on la
siffla. En se retournant, elle vit que c'était son ami Listien qu'il avait appelé.
Ils partirent en cette nouvelle journée vers les sous-bois pour fêter leurs
retrouvailles de vieux amis.



Notes: cette petite histoire, je l'ai écrit lors de mes heures perdues, excusez les fautes d'orthographe ^^ j'ai essayé de me relire un maximum croyez moi
Avatar de l’utilisateur
Rozac
Chat  (C'est un "Australian mist", le pelage gris et blanc)   Anthro
 
Messages: 15
Inscription: 11 Juil 2016, 11:23
Localisation: Nantes

Ecrivain
Rôliste

Re: Abelle et l'aulne (petite histoire niaise)

Messagede Math » 16 Juil 2016, 16:12

J'ai pas grand chose à dire sur l'histoire, même si je trouve le déroulement des événements trop précipité et qu'on manque d'informations sur les personnages.
Mais effectivement, de gros efforts à faire sur l'orthographe et notamment sur la conjugaison (avancât pour n'en citer qu'un, confusion entre passé simple et imparfait du subjonctif ?).
Les temps utilisés pour l'action et le descriptif changent en permanence, on alterne entre imparfait, passé simple, présent et plus-que-parfait à tout bout de champs sans raison valable, hors non, les temps de narration fonctionnent comme ceci :
- passé-simple/imparfait
- présent/passé composé
- futur/futur antérieur
C'est vital pour la cohérence de ton récit et ne pas perdre ton lecteur, c'est pas très compliqué à utiliser, alors pense bien à vérifier tes temps quand tu te relis !
Avatar de l’utilisateur
Math
écureuil roux  (hyper-actif)   Anthro
Végano-bobo-féministe
 
Messages: 1012
Inscription: 30 Jan 2011, 22:04
Localisation: Toulon (83)

Sur la Furmap: analogie

Dessinateur

Re: Abelle et l'aulne (petite histoire niaise)

Messagede Rozac » 17 Juil 2016, 00:30

Merci pour le conseil :D, je le sais déjà mais dans certain passage cela sonnait mal de garder le même temps. J'aurais peut être pas du utiliser le passé... J'essaierais de mieux faire pour la prochaine, et merci d'avoir lu également :3
Avatar de l’utilisateur
Rozac
Chat  (C'est un "Australian mist", le pelage gris et blanc)   Anthro
 
Messages: 15
Inscription: 11 Juil 2016, 11:23
Localisation: Nantes

Ecrivain
Rôliste


Retourner vers Les Arts


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités